M993X.5.794 | La nouvelle ère des chemins de fer

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Impression
La nouvelle ère des chemins de fer
Anonyme - Anonymous
29 juillet 1880, 19e siècle
Encre sur papier journal - Photolithographie
39.4 x 26.6 cm
M993X.5.794
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Caricature (19359) , Impression (4091) , politique (général) (2228)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Le premier ministre sir John A. Macdonald (1815-1891) figure ici en compagnie d'un homme aux allures du premier ministre du Québec, sir Joseph-Adolphe Chapleau (1840-1898). Main dans la main et l'air satisfait, les deux hommes présentent leurs locomotives miniatures. Ils songent sans doute au plan d'exécution du chemin de fer du Canadien Pacifique, en cours d'élaboration, qui prolongerait le réseau de l'Ontario à la côte du Pacifique. La province de Québec est alors propriétaire de certains chemins de fer dont a besoin le gouvernement fédéral afin de poursuivre aussi son projet vers l'Est, dans les provinces maritimes, jusqu'à Halifax.

Au moment de négocier avec les Conservateurs de Macdonald son adhésion à la Confédération, en 1871, la Colombie-Britannique pose comme condition importante l'achèvement du chemin de fer transcontinental. Mais en 1880, quand cette illustration paraît, les travaux sont très peu avancés. La construction avait en effet progressivement cessé à la suite de la dépression de 1873 et de l'arrivée au pouvoir des Libéraux, beaucoup moins intéressés que les Conservateurs par l'expansion du réseau ferroviaire.

Macdonald reprend le pouvoir en 1878. À l'été 1880, on sent un vent d'optimisme souffler sur les marchés canadiens et le premier ministre courtise ouvertement plusieurs hommes d'affaires désireux d'obtenir le lucratif, bien qu'exigeant, contrat de construction du Canadien Pacifique. À l'automne, il octroie le projet à un groupe de capitalistes canadiens dirigés par George Stephen. Le groupe termine la construction du réseau en 1885.

  • Quoi

    Cette caricature est publiée en anglais dans le Canadian Illustrated News (1869-1883) et en français dans L'Opinion Publique (1870-1883), deux hebdomadaires illustrés publiés à Montréal par George-Édouard Desbarats.

  • Ayant perdu le pouvoir en 1873 à la suite du Scandale du Pacifique, sir John A. Macdonald est conscient du besoin, cette fois-ci, de mettre en place un processus d'appel d'offres qui soit public et transparent pour l'octroi du contrat de la construction du chemin de fer transcontinental.

  • Quand

    Macdonald reprend le pouvoir aux élections de 1878 grâce à sa Politique nationale, un programme qui inclut la construction du chemin de fer du Canadien Pacifique. Quand la caricature paraît en juillet 1880, le premier ministre Macdonald est outre-mer, à Londres, où il courtise des hommes d'affaires désireux d'obtenir le contrat de construction du réseau ferroviaire transcontinental.

  • Qui

    Sir Joseph-Adolphe Chapleau est avocat, politicien, éditeur et rédacteur en chef de journal. Il est premier ministre du Québec de 1879 à 1882, avant de se joindre au cabinet fédéral de Macdonald. Il occupe le poste de secrétaire d'État jusqu'en 1891.