M984.150.5.1-2 | Toque d'intérieur et bretelles

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Toque d'intérieur et bretelles
1875-1900
Don de Mrs. Gordon Dorey
M984.150.5.1-2
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Ensemble (13)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Les toques d'intérieur figurent parmi les accessoires les plus populaires que les femmes de la bourgeoisie brodaient afin de les offrir en cadeau.

Les magazines féminins contenaient des patrons proposant des modèles pour broder des toques, des pantoufles et plusieurs autres accessoires. Les hommes européens portaient des accessoires colorés comme des robes de chambre à motifs depuis le XVIe siècle, lorsque le commerce avec l'Orient introduisit en Europe des objets exotiques de luxe, dont de riches soiries.

La plupart des foyers victoriens de la classe supérieure possédaient un « fumoir » où les hommes pouvaient se détendre et s'adonner au plaisir de fumer un cigare tout en savourant un brandy, sans offenser les dames de la maison. La toque d'intérieur permettait aux hommes de protéger leurs cheveux contre l'odeur tenace du tabac.

  • Quoi

    Cette toque d'intérieur et ces bretelles ont été brodées à la main avec de la soie sur un tissu de satin de soie.

  • À l'origine, on ne fumait pas à l'extérieur mais uniquement dans des boudoirs ou des pièces réservées spécialement à cet effet. Puis, des clubs de fumeurs furent créés au milieu des années 1800.

  • Quand

    En plus de les porter pour fumer, les hommes portaient leurs toques dans les voitures des trains publics et les cabines des navires à vapeur où il y avait beaucoup de fumée, de cendres et de poussière.

  • Qui

    Fumer était étroitement lié aux repaires masculins comme le cabinet d'études, la bibliothèque ou le club, espaces privés et exclusifs où les hommes pouvaient se libérer de l'austérité de leurs vêtements quotidiens.