M9791 | Bracelet

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Bracelet
1850-1870, 19e siècle
2.6 cm
Don de la succession de Miss Anne McCord
M9791
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Bracelet (30)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Les statistiques démographiques varient selon les naissances, l'appariement et les décès. Les souvenirs des membres de famille disparus revêtent toutes sortes de formes, allant des photographies, journaux personnels et livrets d'autographes à des articles moins habituels, comme les bijoux et les couronnes faits avec les cheveux d'un être cher. Des boucles de cheveux sont tissées soigneusement dans des chaînes composées librement ou disposées en ramages sur une broche. Les articles faits en cheveux sont portés ou exposés à la maison. Cette mode est à son apogée vers 1850, mais les souvenirs sont conservés de nombreuses années. Des magazines, comme le Godey's Lady's Journal, qui enseignent la fabrication de ces souvenirs, sont importés au Canada. Chaque minute de la journée doit être bien utilisée, parce que, comme le dit le dicton, « l'oisiveté est la mère de tous les vices.»

References
Jane L. Cook, « Bringing the Outside In », Material History Review, vol. 38 (automne 1993), p. 45.

Source : circuit web 'Meubler son intérieur' de Jane Cook, Université McGill (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Le large bracelet photographié ici est fait de cheveux humains. Une autre mèche de cheveux est conservée à l'intérieur du médaillon central, de même que quelques petites perles.

  • Le bracelet était porté au poignet ou rangé dans une boîte à bijoux.

  • Quand

    De tels souvenirs étaient à la mode dans les années 1830.

  • Qui

    C'est peut-être une dame qui a tissé aussi soigneusement la mèche de cheveux. Elle aura confectionné ce bracelet pour elle, ou pour un proche ou un ami de la personne à qui les cheveux appartenaient.