M979.34.1.1-3 | Ouvre-gant et étui

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Ouvre-gant et étui
Vers 1900, 19e siècle ou 20e siècle
4 x 9.5 cm
Don de Mrs. Justice G. Miller Hyde
M979.34.1.1-3
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Ouvre-gant (1)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Cet ouvre-gant en ivoire servait à étirer délicatement les doigts des nouvelles paires de gants en chevreau afin de permettre que ceux-ci puissent être enfilés sans risque de déchirure.

À la fin du XIXe siècle, tout homme bien mis possède dans sa garde-robe de nombreuses paires de gants de chevreau blancs ou jaunes. Le cuir étant toujours très souple, les gants nécessitent des soins particuliers. Par ailleurs, ils se salissent également rapidement et les livres d'étiquette ne manquent pas de rappeler que les messieurs doivent toujours emporter avec eux une paire de gants de rechange.

Cette boîte à gants est l'une des nombreux coffrets qui accompagnent les voyageurs à l'époque victorienne. Les voyages par train et par bateau représentent une forme de voyage plutôt luxueuse, et les passagers nantis transportent tous leurs accessoires de toilette et d'habillement dans différents coffrets recouverts de cuir prévus pour le rangement de boîtes, de pots et de brosses. À l'époque, les dimensions ou le poids des bagages ont peu d'importance.

  • Quoi

    Ce coffret est suffisamment spacieux pour transporter plusieurs paires de gants et un ouvre-gant. Un petit crochet à bouton est fixé dans le couvercle.

  • Ce coffre à gants devait faire partie des nombreux bagages requis pour des vacances où plusieurs changements vestimentaires étaient nécessaires pour profiter de toutes les activités.

  • Quand

    L'étiquette règlementant le port masculin de gants de chevreau perd un peu de son importance au début du XXe siècle. Toutefois, ils sont toujours portés avec un haut-de-forme pour les occasions très officielles.

  • Qui

    Ce coffre a appartenu à B. J. Coghlin (d. 1912), qui a émigré d'Angleterre en 1867.