M978X.51 | Porte-bébé

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Porte-bébé
Anonyme - Anonymous
Forêts de l'Est
Autochtone: Iroquois
1865-1925, 19e siècle ou 20e siècle
28.5 x 30 x 68.2 cm
M978X.51
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Porte-bébé (43)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Lorsqu'il visite Hochelaga en 1535, l'explorateur français Jacques Cartier distribue des bagues et des médailles religieuses aux enfants de la communauté, pour leur plus grand plaisir. Les Iroquoiens de ce village sont alors convaincus que les Français possèdent des pouvoirs surnaturels, dont celui de guérir les malades. Ils présentent donc leurs enfants à Cartier pour qu'il les touche, dans l'espoir de les faire bénéficier de ces dons.

Recherche: Marie-Ève Fiset. Validation : Alain Beaulieu, Chaire de recherche du Canada sur la question territoriale autochtone, UQÀM.

  • Quoi

    Chez les nations iroquoiennes, le porte-bébé est composé de trois parties : une base rigide qui soutient l'enfant, un repose-pied contre lequel l'enfant se tient « debout » et une arche en bois recourbé qui protège la tête de l'enfant en cas de chute. Les motifs floraux qui ornent l'arrière ont en général une profonde signification personnelle, spirituelle et culturelle destinée à aider et à protéger l'enfant transporté dans le porte-bébé.

  • Ce type de porte-bébé, caractérisé par son abondante ornementation florale, est principalement produit dans les villages mohawks d'Akwesasne, de Kahnesatà :ke et de Kahnawà :ke.

  • Quand

    On utilise ce porte-bébé de la naissance jusqu'à ce que l'enfant sache marcher.

  • Qui

    Lors de ses déplacements, la mère fixe le porte-bébé sur son dos à l'aide d'une courroie de portage qui lui entoure le front ou les épaules. Elle le dépose contre une paroi ou l'accroche à la branche d'un arbre pendant qu'elle vaque à ses occupations.