M978.76.38 | Harpon

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Harpon
Anonyme - Anonymous
Arctique central
Inuit: Iglulingmiut
1928-1930, 20e siècle
5.2 x 125 cm
Don de la succession de Mr. John M. Kinnaird
M978.76.38
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Harpon (24)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

La chasse à la baleine

C'est au 17e siècle que les Européens commencent à pratiquer la chasse à la baleine dans les régions arctiques, plus précisément dans le détroit de Davis. Les activités de la chasse sont confinées du côté est (Groenland) jusqu'à ce que les expéditions de John Ross (1818) et de W. Edwards Parry (1819) traversent la baie de Baffin pour se rendre jusqu'au détroit de Lancaster. Dès le 19e siècle, des navires hollandais, allemands, britanniques, écossais, américains, russes et canadiens pêchent dans les eaux arctiques.

Ces régions sont dangereuses, et de nombreux bateaux sont fracassés par les glaces. C'est pourquoi les baleiniers commencent à passer les hivers dans des abris portuaires, dans l'espoir d'entreprendre la saison de la pêche dès le début du printemps. Après 1850, des stations littorales permanentes sont construites, comme celles de Kekerton et de l'île Blackhead dans la baie de Cumberland, sur la côte est de l'île de Baffin, au Nunavut. L'hivernage constitue aussi une entreprise périlleuse, quoique l'embauche de chasseurs inuits pour assurer un approvisionnement en nourriture, et de couturières inuites pour confectionner les vêtements, augmente les chances de survie des baleiniers. De 1890 à 1908, l'île Herschel (Yukon) est un véritable carrefour de la chasse à la baleine. C'est à cet endroit que des baleiniers, guidés par des chasseurs inuits, ont découvert une population de baleines boréales, très recherchées pour leur huile et leurs fanons.

  • Quoi

    Les Inuits étaient des spécialistes de la chasse aux gros mammifères marins, comme les phoques et les baleines. Ils chassaient ces animaux à l'aide d'un harpon à pointe détachable, un dispositif muni d'une pointe - ou tête - amovible qui s'incrustait dans la chair de l'animal tout en demeurant reliée au harpon par une ligne, ce qui permettait au chasseur de récupérer sa proie. Aux lignes en cuir du harpon étaient fixés plusieurs flotteurs en peau de phoque gonflés d'air, que l'animal tirait en tentant de s'échapper. Lorsque la baleine était à bout de force, le chasseur la tuait à l'aide d'une lance à long manche.

  • Ce harpon a été acquis à Pond Inlet, au Nunavut.

  • Quand

    Ce harpon a sans doute été fabriqué et utilisé entre 1928 et 1930.

  • Qui

    Fabriqué par les Iglulingmiuts (bassin Foxe, Nunavut), ce harpon a été acquis par John M. Kinnaird, un apprenti commis de la Compagnie de la Baie d'Hudson en poste sur l'île Southampton en 1925 et 1926 et à Pond Inlet de 1928 à 1930.