M977X.169.2 | Rideau

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Rideau
William Morris
1876-1886, 19e siècle
319 x 213 cm
M977X.169.2
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Rideau (3)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Ce rideau conçu par William Morris (1834-1896), décoré d'un dessin de tulipes et de roses, illustre la popularité des motifs floraux. Condamnant la distance grandissante ménagée à l'époque victorienne avec le dessin manuel et le savoir-faire de l'artisan, Morris offre une solution esthétique à la saturation des intérieurs et à la reproduction mécanique qui participe à leur encombrement. Comme les sièges deviennent délicatement rembourrés et garnis de franges, le rembourreur tourne ses efforts vers la conception de rideaux. Certains les imaginent volumineux, traînant sur le sol, souvent avec des plis profonds formant des lambrequins. En 1868, dix ans avant que ce modèle ait été conçu, Charles Eastlake mentionne qu'il préfère laisser pendre les rideaux pour éviter l'accumulation de poussière et créer une ligne continue que l'oeil peut suivre. Simplement suspendus, ils sont faciles à tirer. Les rideaux de Morris and Company sont droits et discrètement voyants. L'ironie, c'est que les motifs sont aussi chargés que les tissus produits en grande quantité ailleurs. L'intérieur demeure très encombré, malgré des lignes plus pures et architecturales.

References
Charles L. Eastlake, Hints on Household Taste : The Classic Handbook of Victorian Interior Decoration, 1868; réimpressiom, New York, Dover, 1969, p. 94-96.



Morris and Company: . . . From the Collection of Stanford and Helen Berger, catalogue d'une exposition tenue du 4 mars au 4 mai, Stanford, Californie, Stanford Art Gallery, 1975.



A. Baumgarten Esq.

Source : circuit web 'Meubler son intérieur' de Jane Cook, Université McGill (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Ce rideau au motif « de tulipe et de rose » peut avoir servi à recouvrir une porte. Il est fait de laine tissée en trois épaisseurs dans des teintes de bleu, rouge et crème.

  • Il était suspendu à l'origine dans la maison Baumgarten, aujourd'hui le cercle des professeurs de l'Université McGill, au 3450, rue McTavish à Montréal. Un autre exemplaire figure dans les collections de l'Art Institute of Chicago.

  • Quand

    Le motif du rideau a été enregistré le 20 janvier 1876. La maison a été construite dix ans plus tard, de 1885 à 1887.

  • Qui

    Le manufacturier était la Heckmondville Manufacturing Company. L'Allemand Alfred Baumgarten (mort en 1919), propriétaire de la maison où était le rideau, était un magnat du sucre, un philanthrope et un chasseur.