M977.44.2.1-2 | Tailleur

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Tailleur
Vers 1900, 19e siècle ou 20e siècle
Don de Miss Winnifred Marler
M977.44.2.1-2
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Habit (41)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

À la fin du 19e siècle, les tabous concernant le port de vêtements masculins par les femmes tendent à disparaître. Malgré les interdits sociaux, celles-ci s'inspirent volontiers de la mode pour hommes, en reconnaissance de l'attrait de ces vêtements et du pouvoir qu'ils représentent. Toutefois, les influences masculines sont parfois tellement éloignées que leur origine est difficile à retracer. Dans les années 1890, les tailleurs--les ensembles veste et jupe comme celui-ci, modelés sur la version masculine et confectionnés par des tailleurs -- sont très à la mode. Pour les nombreuses femmes faisant pour la première fois leur entrée sur le marché du travail, le tailleur, confortable, pratique et élégant, est un symbole d'indépendance.

Comme les habits d'équitation, le tailleur est généralement en laine et présente des détails visiblement masculins, même s'il est ajusté comme un vêtement féminin. Il se porte avec un chemisier, inspiré de la chemise pour homme, et une cravate en ruban ; l'allusion aux vêtements masculins est on ne peut plus évidente.

  • Quoi

    Ce costume pour dame, confectionné selon les normes du vêtement masculin, est néanmoins conforme à la silhouette féminine à la mode à la fin du 19e siècle.

  • Les tailleurs ne conviennent pas qu'au travail. Les femmes élégantes adoptent le style masculin dans leurs tenues de ville.

  • Quand

    Mlle Winifred Marler a porté ce costume sur mesure en 1898, l'année où elle a fait ses débuts.

  • Qui

    Ce costume a été fait par le célèbre atelier de confection Saint-Pierre, de Montréal, « Ladies and Gentlemen's Tailor » (Tailleur pour dames et gentlemen), pour Mlle Winnifred Marler.