M975.62.65 | Courses au clocher, rond Lépine, Montréal

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Impression
Courses au clocher, rond Lépine, Montréal
Anonyme - Anonymous
1881, 19e siècle
Encre sur papier - Photolithographie
26.5 x 38 cm
Don de Mr. Charles deVolpi
M975.62.65
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Estampe (6570) , Scène de genre (188)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Qu'ont en commun les compétitions de vélocipèdes, les courses à chevaux, les combats d'animaux ? Ce sont des démonstrations qui attirent les foules, excitent le public et favorisent la tenue de paris. Cette pratique des gageures se développe à un point tel que chez de nombreux spectateurs l'excitation liée aux paris va devenir plus importante que les représentations sportives. Les courses de chevaux contribuent grandement à l'expansion de la pratique des paris dans les événements sportifs. Aux antipodes des loisirs sains et des sports élitistes, les courses, comme d'autres activités de démonstration de force tels que les combats de coqs ou de chiens, attisent les passions et provoquent souvent des débordements. L'alcool, l'argent et les bagarres s'y donnent rendez-vous et c'est pourquoi ils sont dénoncés haut et fort. Même si ce type de loisirs est de plus en plus réglementé par les autorités publiques, il ne disparaîtra pas pour autant.

References
Colin D. Howell, Blood, Sweat, and Cheers : Sport and the Making of Modern Canada, Toronto, University of Toronto Press, 2001, p. 9-27

Alan Metcalfe, « The Evolution of Organized Physical Recreation in Montreal, 1840-1895 », dans Social History/ Histoire sociale, vol. XI, no 21 (mai 1978), p. 162-164

  • Quoi

    Les mauvais loisirs, telles les courses de chevaux, font concurrence aux sports considérés comme socialement acceptables et sains.

  • Des pistes de courses sont ouvertes dans différentes villes ; dans les plus grandes, il n'est pas rare d'en retrouver dans plusieurs quartiers. Les hommes d'affaires qui les dirigent y trouvent l'occasion de faire des gains rapides.

  • Quand

    Les courses de chevaux se déroulent généralement le dimanche, qui constitue un jour de congé pour une grande partie de la main-d'oeuvre ouvrière.

  • Qui

    Même si elles sont critiquées, les courses de chevaux attirent des publics provenant de toutes les classes sociales.