M975.62.477 | Les grandes salles de ventes aux enchères de pianos et de meubles Henry J. Shaw, rue Craig, Montréal, 1875

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Estampe
Les grandes salles de ventes aux enchères de pianos et de meubles Henry J. Shaw, rue Craig, Montréal, 1875
Eugene Haberer
1875, 19e siècle
Encre sur papier journal - Photolithographie
23.1 x 34.8 cm
Don de Mr. Charles deVolpi
M975.62.477
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Estampe (6570)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Les centres comme Montréal et Toronto profitent amplement des chemins de fer et de l'industrialisation, au contraire de villes en déclin comme Québec. L'affluence de capitaux, la construction de salles de spectacle et d'universités, et la montée d'une élite permettent le développement d'un marché de biens luxueux, tels que les pianos et les maisons cossues, de même que l'émergence d'activités de loisir, telles que les courses de chevaux. Inquiète de son avenir, la communauté anglophone de Montréal fait une consommation ostentatoire et planifie la façon dont la ville pourrait exercer sa domination sur l'expansion vers l'Ouest. La construction d'un chemin de fer transcontinental à partir de Montréal et l'imposition d'un État pan-canadien dominé par le Canada central sont des réponses évidentes à cette inquiétude. La réalisation de la Confédération revêt une importance particulière pour Montréal.

Source : circuit web 'La Confédération : Objectif Canada' de Brian J. Young, Université McGill (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Les anglophones de Montréal font une consommation ostentatoire. Les chandeliers, les colonnes classiques et les vitrines élégantes de la salle d'exposition de Henry Shaw laissent une forte impression de richesse et de dépenses.

  • Ce magasin était situé à la limite du Vieux-Montréal. Les magasins se déplaceront au nord vers l'actuel centre-ville à la fin du 19e siècle seulement. L'architecture à aire ouverte de cette salle d'exposition a été rendue possible grâce à l'utilisation de l'acier et de technique mise au point au cours de la construction du Crystal Palace.

  • Quand

    Cette estampe de 1875 démontre clairement que la Confédération a procuré un succès économique prolongé, particulièrement aux financiers et aux manufacturiers de Montréal.

  • Qui

    Dans la décennie qui suit la Confédération, les Montréalais aisés pouvaient acheter des tableaux, des vêtements élégants et des bijoux de prix. La musique, et particulièrement le piano, était signe de bon goût. Ici, les acheteurs, parmi lesquels on remarque de nombreuses femmes, examinent des modèles importés d'Europe et des États-Unis.