M973.165.1.1-3 | ELECTRO-VIGUEUR

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Ceinture
ELECTRO-VIGUEUR
1875-1900, 19e siècle
9.5 x 24.8 cm
Don de Mrs. Rose A. Rey and Mrs. Evelyn Rey
M973.165.1.1-3
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Ceinture (104)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Les progrès de la technologie électrique permettent la commercialisation de nouveaux objets de soins à usage domestique. Parmi ceux-ci, les ceintures électriques semblent fort prisées. Au début des années 1890, des journaux à grand tirage comme La Presse, The Montreal Daily Star et The Toronto Star publient de nombreuses publicités des ceintures des « docteurs » Sanden et McLaughlin.

Le fonctionnement est simple. Le courant électrique est généré par quelques piles réparties le long de la ceinture. Il est conduit par un fil de cuivre vers des électrodes en aluminium ou en argent de forme convexe. Disposées le long de la ceinture, ces électrodes assurent la circulation d'un courant électrique à travers certaines parties du corps.

S'adressant généralement à une clientèle masculine, les ceintures sont parfois offertes « avec accessoires pour hommes » qui recouvrent les organes génitaux. Un fabricant de ceintures prétend, dans une publicité parue dans The Toronto Star, avoir rendu « fortes et vigoureuses plus de 50 000 personnes ».

References
D. Goulet, «La promesse des ceintures électriques : la vigueur retrouvée», Cap-aux-Diamants, «Au pays des hommes forts», printemps 2002, p. 33-37.

  • Quoi

    Ceinture électrique de luxe fabriquée par la compagnie du « docteur » McLaughlin. Les trois grandes électrodes « électro-vigueurs » sont recouvertes par les enveloppes en chamois préalablement trempées dans l'eau. On les applique ensuite aux endroits désirés.

  • Le « docteur » McLaughlin publicise ses ceintures dans le Toronto Star et le Montreal Daily Star. Il semble que son marché soit essentiellement canadien.

  • Quand

    La période située entre 1895 et 1910 est certes la plus florissante pour le marché des ceintures électriques.

  • Qui

    Le « docteur » McLaughlin, par la finition de sa ceinture, vise une clientèle canadienne francophone ou anglophone aisée.