M972.5.5.2 | Cortège funèbre de John McCrae à Wimereux

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Créer un nouveau duo
Photographie
Cortège funèbre de John McCrae à Wimereux
29 janvier 1918, 20e siècle
Gélatine argentique
7.6 x 16.7 cm
M972.5.5.2
Cet artefact appartient à : © Guelph Museums
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

En 1917, bien des facteurs contribuent au déclin de la santé de McCrae. L'asthme dont il souffre depuis l'enfance semble s'aggraver, peut-être à cause des attaques au chlore gazeux. De plus, McCrae a toujours insisté pour dormir sous la tente, comme les autres soldats des premières lignes, au lieu d'utiliser les baraquements réservés aux médecins.

Le 13 décembre 1917, on lui offre une promotion au poste de commandant du premier Hôpital général canadien. Le 5 janvier 1918, il apprend qu'il a reçu une autre nomination, celle de médecin conseil sur le terrain auprès de l'armée britannique. C'est là tout un honneur, car aucun Canadien n'avait jusque-là occupé un poste aussi prestigieux. Malheureusement, McCrae ne pourra jamais exercer ses nouvelles fonctions.

Après avoir appris, le 24 janvier, qu'il est atteint de pneumonie, McCrae est hospitalisé à l'Hôpital général britannique numéro 14 pour officiers. Après une brève amélioration, son état se détériore rapidement alors qu'il attrape une méningite. Il rend l'âme à une heure trente, le 28 janvier 1918.

  • Quoi

    Le cortège funèbre est ouvert par Bonfire, le cheval de McCrae. Les bottes de son maître ont été insérées à l'envers dans les étriers, selon la tradition des officiers à cheval.

  • John McCrae meurt à l'Hôpital général britannique numéro 14 pour officiers, situé à Boulogne. Il est enterré avec tous les honneurs militaires dans le cimetière de Wimereux, en France (terrain 4, rangée H, tombe 3).

  • Quand

    John McCrae expire à une heure trente du matin, le 28 janvier 1918. Cette photo a été prise lors de ses funérailles, le 29 janvier 1918.

  • Qui

    Parmi les personnes présentes aux funérailles figurent de nombreux amis, des dignitaires militaires, des infirmières militaires et des collègues.