M971.105.6.1-3 | Robe

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Robe
Vers 1870-1873, 19e siècle
Don de Mrs. J. Reid Hyde
M971.105.6.1-3
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Robe (88)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Description

Le bouffant à l'arrière de la jupe s'est transformé, comme on peut le voir ici, en ce qu'on a appelé la « tournure » de 1870. À l'époque, le bouffant était habituellement soutenu par une sous-structure, la tournure, souvent faite de crin de cheval. Le corsage à taille courte et à petites basques a de longues manches et de larges poignets agrémentés de bandes de taffetas foncé et de deux boutons recouverts de faille, comme tous les autres boutons du vêtement. Le bord inférieur de la veste est garni des mêmes bandes de taffetas; celles-ci sont également utilisées pour créer, sur le devant et dans le dos, un V suggérant un empiècement. La basque est plus longue à l'arrière et forme un postillon à pli rond avec revers boutonné et orné de deux boutons. La jupe de dessus, à godets, est plissée à la taille sur les côtés et froncée à l'arrière. Les côtés du devant sont légèrement froncés sur les bords et rattachés à un lé central arrière plus long que le devant. Les endroits froncés sont garnis de noeuds. Le froncis arrière crée un bouffant soutenu à l'intérieur par des rubans verticaux. Des bandes semblables à celles de la veste forment la bordure près de la ligne d'ourlet. La jupe de dessous est également à godets; elle est plissée à la taille sur les côtés et froncée au dos. L'ourlet est orné d'un large volant de même tissu et bordé du taffetas plus foncé, sauf pour le devant. Le lé rectangulaire du bas est agrémenté de bandes, d'un froncis, de plis plats et de noeuds réalisés dans les deux teintes de taffetas. À partir de 1870, le bouffant est maintenu sous la robe par des rubans verticaux. À cette époque, le corsage est souvent à taille courte et pourvu de petites basques, comme dans le modèle du McCord. De plus en plus de photographies des Archives Notman de 1873 indiquent que la taille du corsage s'allonge subtilement. Elle reprendra sa place en 1874. (Extrait de: Jacqueline BEAUDOIN-ROSS, Formes et modes : le costume à Montréal au XIXe siècle, Musée McCord d'histoire canadienne, 1992, p.36.)

Clefs pour l'histoire

Le bouffant à l'arrière de la jupe s'est transformé, comme on peut le voir ici, en ce qu'on a appelé la « tournure » de 1870. À l'époque, le bouffant est habituellement soutenu par une sous-structure, la tournure, souvent faite de crin de cheval. Le corsage à taille courte et à petites basques est pourvu de longues manches et de larges poignets agrémentés de bandes de taffetas bleu-vert foncé et de deux boutons recouverts de faille, comme tous les autres boutons du vêtement. Le bord inférieur de la veste est garni des mêmes bandes de taffetas ; celles-ci sont également utilisées pour créer, sur le devant et dans le dos, un V suggérant un empiècement. La basque est plus longue à l'arrière et forme un postillon à pli rond avec revers boutonné et orné de deux boutons.

La jupe de dessus, à godets, est plissée à la taille sur les côtés et froncée à l'arrière. Les côtés du devant sont légèrement froncés sur les bords et rattachés à un lé central arrière plus long que le devant. Les endroits froncés sont garnis de noeuds. Le froncis arrière crée un bouffant soutenu à l'intérieur par des rubans verticaux. Des bandes semblables à celles de la veste forment la bordure près de la ligne d'ourlet.

  • Quoi

    La jupe de dessous comme celle du dessus est à godets ; elle est plissée à la taille sur les côtés et froncée au dos. L'ourlet est orné d'un large volant de même tissu et bordé du taffetas plus foncé, sauf pour le devant où un lé rectangulaire du bas est agrémenté de bandes, d'un froncis, de plis plats et de noeuds réalisés dans les deux teintes de taffetas.

  • Dans les années 1870, à Montréal, le Canadian Illustrated News et L'Opinion Publique sont remplis d'images, d'ailleurs souvent identiques, d'endroits où les dernières tendances de la mode, sous toutes leurs formes, peuvent être admirées.

  • Quand

    À partir de 1870, le bouffant est maintenu sous la robe par des rubans verticaux. À cette époque, le corsage est souvent à taille courte et pourvu de petites basques, comme dans ce modèle du McCord.

  • Qui

    Cette robe a été portée par Mme Hugh McLennan (née Alice Stewart). Selon le Montreal Directory de Lovell, en 1870, Hugh McLennan aurait été associé à l'entreprise J.B. Auger & Co, transitaires et constructeurs de navires.