M970.67.22 | Vue Nord-Est de la rue Notre-Dame, Montréal

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Estampe
Vue Nord-Est de la rue Notre-Dame, Montréal
John Murray
1843-1844, 19e siècle
Encre et aquarelle sur papier - Gravure
23 x 26 cm
Don de Mr. R. W. Humphrey
M970.67.22
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Estampe (6570) , scène de rue (1738) , Scène urbaine (3948)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Description

Cette gravure a été réalisée en deux copies pratiquement identiques. Celle-ci représente deux étudiants de l'université McGill en toques universitaires pointues dont les manches froncées aux poignets, révèlent les mains. La seconde gravure présente les mêmes étudiants mais en toques collégiales dont les manches carrées recouvrent les mains. La gravure témoigne des activités militaires de l'après rébellion à Montréal, notamment par la présence du corps de garde sous le portique de la prison faisant face au monument Nelson.

Clefs pour l'histoire

Les rébellions de 1837-1838 sont concentrées dans la région de Montréal. Cette estampe montre la forte présence britannique au coeur de Montréal. Les patriotes sont irrités par l'imposant monument à la gloire de Horatio Nelson qui s'élève en face du palais de justice, de la prison et du poste de garde tenu par le 71e régiment d'infanterie légère Highland. Les étudiants de McGill, au premier plan, et l'église épiscopale protestante, au fond à gauche, renforcent l'impression de puissance des institutions britanniques.

Source : circuit web '1837-1838 : Les lendemains' de Brian J. Young, Université McGill (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Gravée à l'origine sur une plaque de cuivre, cette estampe, qui représente un sujet familier, devait être populaire non seulement à Montréal, mais aussi dans les ouvrages vendus à travers l'Empire.

  • À proximité des tribunaux, des marchés, des églises et des casernes, la rue Notre-Dame se trouve au centre de l'activité urbaine à Montréal.

  • Quand

    La colonne Nelson, située non loin de l'angle de la rue Notre-Dame et de la place Jacques-Cartier, domine encore le secteur de nos jours. Si l'on se tient aujourd'hui devant l'hôtel de ville de Montréal, on peut se représenter la scène immortalisée il y a un siècle et demi.

  • Qui

    Les années 1840 constituent une période de transition à Montréal, et la présence d'étudiants, de soldats et de jeunes enfants accentue cette impression d'une société en mutation.