M968.19.1.1x | John McCrae, vers 1912

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Photographie
John McCrae, vers 1912
Vers 1912, 20e siècle
23.5 x 14.3 cm
M968.19.1.1x
Cet artefact appartient à : © Guelph Museums
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Moins de deux ans après la prise de cette photographie, John McCrae quittera la vie civile pour rejoindre le front en raison de l'éclatement de la Première Guerre mondiale. Fort de presque quatorze années de pratique médicale, il a tout du médecin qui a réussi. À cette étape de sa carrière, il donne des conférences à l'Université McGill, exerce sa profession dans sa propre clinique et rédige conjointement avec le réputé Dr William Osler (1849-1919) un article médical.

McCrae avait maintenu une étroite amitié avec le Dr Osler depuis sa visite à l'hôpital Johns Hopkins, en 1899, et incorporé une bonne partie des enseignements de l'éminent médecin dans sa propre pratique. Le Dr Osler, qui avait obtenu un diplôme en médecine de l'Université McGill l'année de la naissance de McCrae, avait un grand nombre d'accomplissements à son crédit. Premier professeur de médecine à l'hôpital Johns Hopkins, il était spécialisé dans les maladies du sang, du coeur et des poumons et avait publié de nombreux articles. Osler insistait sur la nécessité de faire preuve de compassion envers les malades, et le taux de rétablissement était très élevé parmi ses patients. De plus, il avait contribué à la mise sur pied d'un système d'études supérieures pour les médecins qui existe encore aujourd'hui.

La correspondance de McCrae trace le portrait d'un homme à l'horaire très chargé. Il appartient à plusieurs clubs montréalais, dont le Shakespeare Club, à un groupe littéraire, à la fraternité Zeta Psi, au club de l'Université McGill et au club de l'Institut militaire de Montréal. Les dimanches, il se rend à l'église presbytérienne St. Paul, sur la rue Sherbrooke, où il assiste au service religieux.

  • Quoi

    John McCrae consacre une grande partie de ses énergies au travail, mais arrive quand même à garder un vaste cercle d'amis, au nombre desquels figurent l'écrivain et humoriste Stephen Leacock (1869-1944), Oskar Klotz (1878-1936), Andrew Macphail (1830-1938), John Macnaughton (1858-1943), Edward Archibald (1872-1945), George Adami (1862-1926) et Leo Amery (1873-1955).

  • Cette photographie a peut-être été prise à l'extérieur de l'appartement que McCrae occupe à l'étage supérieur de la demeure du Dr Edward Archibald, situé sur la rue Metcalfe, à Montréal.

  • Quand

    Deux ans avant la prise de cette photographie (1912), McCrae avait été invité à faire partie, à titre de médecin, d'une expédition organisée par Earl Grey, alors Gouverneur général du Canada. Le but de l'expédition était de déterminer le potentiel qu'aurait la mise en place d'une liaison ferroviaire avec un terminus de la baie d'Hudson.

  • Qui

    Son métier d'enseignant universitaire et son statut de célibataire permettent à McCrae de voyager à l'étranger, et il lui arrive souvent d'obtenir une traversée gratuite en offrant ses services à titre de médecin du bord.