M966.167.10.3-4 | Bonnet de marin

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Bonnet de marin
1867, 19e siècle
51 cm
Don de Mrs. George B. Dorey
M966.167.10.3-4
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Chapeau (69)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Cette coiffe de matelot a été conçue pour un jeune garçon. Malgré le fait que l'habillement inspiré de la marine ait été très populaire auprès de la bourgeoisie du XIXe siècle, on ne peut pas dire que l'attitude générale à l'égard des vrais matelots ait été empreinte d'admiration. En effet, dans les villes portuaires comme Montréal et Halifax, où les matelots se retrouvaient en grand nombre, l'élite locale les tenait pour des buveurs excessifs enclins à la violence et à l'illégalité. En réaction à ce qu'ils percevaient comme un problème social potentiel, les notables instaurèrent une sorte de contrôle social bienveillant en ouvrant des instituts pour marins (Sailor's Institute) où l'on offrait à ces derniers des équipements récréatifs qui n'étaient ni des tavernes, ni des bars. Dans ces établissements, les activités se pratiquaient dans les salons de lecture, dotés de journaux et de revues, les fumoirs et les salles de jeux, tandis que les salons d'écriture, équipés de papeterie, de stylos et de services postaux, permettaient aux marins de rester en contact avec leurs familles à l'étranger. Il y avait toujours du café, du pain et du beurre à bon prix et, dans la plupart de ces instituts, on organisait des activités sociales, notamment des concerts, et ainsi de suite. On inscrivait aussi à l'horaire des réunions de gospel, de prière et de tempérance, bien que les marins préféraient généralement les activités plus profanes.

  • Quoi

    Les instituts pour marins étaient des installations récréatives mises en place par les membres de la bourgeoisie dans le but de contrôler l'instabilité sociale qu'ils associaient à la présence de marins enivrés et loin de leur pays.

  • Ce genre d'instituts se trouvaient la plupart du temps près des quais. Le Montreal Sailor's Institute était situé à l'intersection de la rue des Commissaires et du square de la Maison des douanes, près du port.

  • Quand

    Le Montreal Sailors' Institute ouvrit ses portes en 1862 et fut incorporé en 1869. En 1914, il y avait également un Club de marins catholiques dans la ville.

  • Qui

    Les instituts pour marins étaient mis sur pied par les classes fortunées. À Montréal, le principal instigateur de l'Institut et de son financement était sir Hugh Allen (1810-1882), notable canadien d'origine écossaise et propriétaire d'une importante compagnie de navigation.