M965.199.7902 | Tambours de guerre au bord de la rivière des Outaouais

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Dessin, caricature
Tambours de guerre au bord de la rivière des Outaouais
John Collins
Vers 1954, 20e siècle
Encre, mine de plomb et blanc opaque sur papier
36.8 x 29.3 cm
Don de Mr. John Collins - The Gazette
M965.199.7902
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Caricature (19359) , dessin (18380) , Dessin (18637) , Double imposition (2) , Économie (211) , Enjeux politiques (346) , Événements politiques au Québec ou au Canada (600) , Louis St-Laurent (9) , Masculin (1426) , Maurice Duplessis (21) , National (63) , Ottawa (71) , Parti libéral du Canada (243) , Partis politiques (800) , personnage (1484) , politique (10929) , Politique (1624) , Québec (430) , Relations fédérales-provinciales (124) , Taxe (22) , Union Nationale (90)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Tandis que les premiers ministres du Québec (Maurice Duplessis dans le fort à l'avant-plan) et du Canada (Louis Saint-Laurent jouant du tambour sur la rive opposée) se disputent sur la légitimité de lever des impôts sur les revenus, le citoyen ordinaire (Uno Who) devine qu'au bout du compte, c'est lui qui paiera la note.

  • Quoi

    Depuis le Fort Autonomy (pour la défense de l'autonomie provinciale), Duplessis se prépare à utiliser l'arme de la taxation (Tax Gun), représentée par un fusil à poudre qui l'avantage sur les arcs et les flèches de ses adversaires fédéraux.

  • Cette scène se déroule aux abords de la rivière des Outaouais séparant le Québec de l'Ontario.

  • Quand

    Par la mention A Rare Old Illustration from Collins History of Quebec, le caricaturiste évoque un épisode de l'histoire de la Nouvelle-France.

  • Qui

    Maurice Duplessis est habillé comme un marquis de la Nouvelle-France, coiffé d'un chapeau tricorne, alors que Louis Saint-Laurent revêt les atours d'un Autochtone.