M965.199.4567 | Où est Joe?

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Dessin, caricature
Où est Joe?
John Collins
Vers 1944, 20e siècle
Encre, crayon gras, mine de plomb et blanc opaque sur carton
37.9 x 28.1 cm
Don de Mr. John Collins - The Gazette
M965.199.4567
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Caricature (19359) , dessin (18380) , Dessin (18637) , politique (10929)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Pour une nation de onze millions de personnes, le Canada apporte une importante contribution à la Deuxième Guerre mondiale, que ce soit en main-d'oeuvre, en ressources ou sur le plan industriel. Le Canada désire que ses efforts soient reconnus, et ses diplomates font pression pour que le pays puisse participer aux décisions internationales prises pendant et après la guerre. Cette caricature montre le président américain Roosevelt et le premier ministre britannique Churchill en pleine discussion, sous le regard observateur du premier ministre canadien Mackenzie King (le leader russe Joseph Staline est absent). Les États-Unis et la Grande-Bretagne ne sont pas prêts à partager leur planification stratégique. S'ils accordent au Canada le droit de prendre part aux décisions, ils devront faire de même pour toutes les autres petites nations. Néanmoins, en tant qu'important producteur de denrées, le Canada réussit à siéger au sein de la Commission mixte des vivres, qui assure la distribution des maigres approvisionnements alimentaires des Alliés. Le Canada se taille une place comme moyenne puissance en temps de guerre en faisant valoir que les nations ayant apporté une importante contribution dans un domaine particulier devraient être représentées au sein des organismes responsables. C'est ce qu'on appelle alors le « principe de fonctionnalité ».

  • Quoi

    Les Canadiens pensent que leur contribution à l'effort de guerre leur donne leur mot à dire dans les affaires internationales.

  • Les diplomates canadiens font pression pour que le Canada puisse participer aux décisions qui sont prises à Washington et à Londres.

  • Quand

    À compter de 1942, le Canada se bat pour prendre part aux décisions qui touchent ses intérêts nationaux. Il obtient le droit d'être représenté au sein de la Commission mixte des denrées le 27 octobre 1943.

  • Qui

    Le premier ministre King et un groupe compétent de diplomates en Affaires étrangères font d'énormes pressions pour que le Canada soit représenté au sein de plusieurs organismes internationaux.