M965.199.3350 | Quelle voix écoutera-t-il?

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Dessin, caricature
Quelle voix écoutera-t-il?
John Collins
28 avril, 1942, 20e siècle
Encre, crayon gras, mine de plomb et blanc opaque sur carton
38.7 x 28.3 cm
Don de Mr. John Collins - The Gazette
M965.199.3350
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Caricature (19359) , dessin (18380) , Dessin (18637)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Le 27 avril 1942, le gouvernement tient un plébiscite visant à le délier de sa promesse électorale de 1940 de ne pas imposer la conscription. Le vote divise les Canadiens. La population du Québec refuse dans une proportion de 71,2 % de libérer le gouvernement de sa promesse, alors que les huit provinces anglophones (« le reste du Canada ») votent en faveur à 80 %. Dans l'ensemble du Canada, 63,7 % de la population donnent massivement leur accord. Le libellé du plébiscite est choisi de manière délibérée pour donner une certaine latitude au gouvernement. Dans l'intérêt de l'unité canadienne, King interprète les résultats de cette façon : « La conscription si nécessaire, mais pas nécessairement la conscription. » La Loi sur la mobilisation des ressources nationales (LMRN) accorde au gouvernement le pouvoir de recruter des hommes pour la défense du Canada. King dépose un projet de loi pour amender la LMRN afin de permettre la conscription pour le service outre-mer. Il promet aussi à ses partisans du Québec que ce projet de loi ne sera pas nécessairement adopté.

  • Quoi

    Dans cette caricature de John Collins, le premier ministre King lit un « résumé » de la question du plébiscite et écoute attentivement les échos de la population. La question originale était la suivante : « Acceptez-vous de libérer le gouvernement de toute obligation découlant d'un quelconque engagement antérieur visant à restreindre la façon de recruter des hommes pour le service militaire ? ».

  • Le gouvernement avait déjà imposé le service militaire pour les hommes sur le territoire canadien. Le plébiscite a pour but de permettre au gouvernement de recruter des hommes pour le service outre-mer.

  • Quand

    King annonce sa décision de tenir un plébiscite le 22 janvier 1942. Le vote a lieu le 27 avril.

  • Qui

    La majorité des Canadiens anglais jugent la conscription nécessaire. La plupart des Québécois, dont 85 % des francophones, s'y opposent.