M963.4.1.1-3 | Tenue de cérémonie

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Tenue de cérémonie
Vers 1912, 20e siècle
Don de Mrs. Clement M. Badgley
M963.4.1.1-3
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Habit (41)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

La jaquette à pans ouverts tire son origine des modèles sport portés au début du 19e siècle pour l'équitation et le tir. La jaquette, tout comme la redingote, perd peu à peu son lien avec le sport ; de vêtement tout-aller, elle devient à terme une tenue de cérémonie.

À la fin du 19e siècle, la jaquette constitue non seulement un vêtement qui convient aux affaires, elle est aussi un élégant substitut de jour à la redingote, qui à cette époque est réservée aux cérémonies officielles. Un homme portant une jaquette est vu comme « bien habillé pour un mariage, une réception ou un thé en après-midi, ou pour toute autre occasion où un habit de cérémonie ne convient pas. »

References
A New York Clubman, Hints about Men's Dress, New York, D. Appleton and Co., 1888.

  • Quoi

    Cette jaquette a été confectionnée pour M. C. M. Badgley en 1912 par l'atelier de confection Saint-Pierre, à Montréal.

  • La jaquette tout usage est portée autant au bureau que dans un thé dans les années 1890. Il arrive encore que des mariés portent la jaquette.

  • Quand

    À l'origine, la jaquette est portée jusqu'à midi, avant que celui qui la porte ne s'attaque aux vraies affaires de la journée. Plus tard, il est de mise de la porter toute la journée, mais jamais en soirée.

  • Qui

    Les hommes élégants à la garde-robe bien garnie jugent la jaquette essentielle. À la fin des années 1890, les hommes avisés, au budget plus limité, préfèrent la jaquette à la redingote.