M930.50.7.469 | Forge

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Estampe
Forge
J. Goulden
1850-1899, 19e siècle
Encre sur papier - Gravure sur bois
8.4 x 7.8 cm
Don de Mr. David Ross McCord
M930.50.7.469
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Estampe (6570) , Scène de genre (188)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

En l'espace de quelques décennies seulement, l'offre de loisirs dans les villes canadiennes permet la tenue d'attractions relativement variées et rend possible la création d'une gamme d'activités et de sports inédits. Or, il faut du temps pour pouvoir en profiter. Les travailleurs vont réclamer un raccourcissement de la journée de travail durant une bonne partie du 19e siècle. Les améliorations sont cependant bien lentes de ce côté. Dans les années 1860 et 1870, la semaine de travail compte facilement de 60 à 70 heures par semaine pour les ouvriers, à raison de 10 à 12 heures par jour pendant 6 jours. Si certains, comme les débardeurs et les typographes, sont plus favorisés et travaillent environ 9 heures par jour, d'autres, les travailleurs des scieries et les boulangers notamment, sont à l'ouvrage entre 12 et 15 heures par jour. Le temps disponible pour les loisirs demeure donc très limité.

References
Bruce Kidd, The Struggle for Canadian Sports, Toronto, Toronto University Press, 1996, p. 17-19.

  • Quoi

    Dans les revendications qu'ils formulent, les ouvriers réclament de meilleures conditions de travail et notamment la diminution du nombre d'heures, de manière à pouvoir profiter de l'offre croissante de loisirs.

  • Le monde du travail se transforme radicalement au 19e siècle. La montée de la grande industrie provoque la disparition de l'artisanat et uniformise les conditions de travail des ouvriers.

  • Quand

    Il est cependant difficile pour les ouvriers de faire valoir leurs demandes puisqu'il est interdit de se regrouper en syndicats jusqu'en 1872.

  • Qui

    Soucieux d'inculquer une nouvelle discipline du travail adaptée aux exigences de la production industrielle, les patrons et les propriétaires des manufactures exercent un contrôle étroit sur les horaires des employés et n'hésitent pas à imposer des amendes au besoin.