M930.50.5.61 | Station de villégiature

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Gravure
Station de villégiature
John Henry Walker (1831-1899)
1850-1885, 19e siècle
Encre sur papier - Gravure sur bois
24.2 x 15.3 cm
Don de Mr. David Ross McCord
M930.50.5.61
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Architecture (8647) , édifice (530) , Estampe (6570)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

La transformation du rapport au temps et les tensions croissantes vécues dans le monde urbain, les moyens de déplacement plus rapides et plus nombreux, le goût accru pour les loisirs : tous ces facteurs combinés sont à l'origine du désir des élites de se rapprocher de la nature, afin de se ressourcer et de se divertir. Ils donnent lieu au développement de la villégiature, c'est-à-dire des séjours à la campagne ou dans des lieux de plaisance tels la plage, la montagne ou la forêt. Porté par les élites urbaines, ce besoin de nature donne lieu à une autre des formes typiques de loisirs qui font leur apparition au cours des dernières décennies du XIXe siècle.

  • Quoi

    Probablement fictif, ce lieu de vacances représente l'endroit rêvé pour se reposer et se divertir.

  • Le lieu de repos rêvé se situe dans la nature, là où l'air est pur, et à proximité d'un plan d'eau. Il est aussi possible d'y pratiquer une foule d'activités récréatives en plein air.

  • Quand

    À partir du moment où le transport ferroviaire prend son essor, les membres des élites citadines se transforment en villégiateurs l'espace de quelques jours, d'une semaine ou de la saison estivale tout entière.

  • Qui

    De ses débuts jusqu'au milieu du XXe siècle, la villégiature n'est accessible qu'aux seules élites.