M930.50.5.41 | Extrait de boeuf liquide et tonique Liebig

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Gravure
Extrait de boeuf liquide et tonique Liebig
John Henry Walker (1831-1899)
1850-1885, 19e siècle
Encre sur papier - Gravure sur bois
4.1 x 7.2 cm
Don de Mr. David Ross McCord
M930.50.5.41
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  divers (2917) , Impression (4091)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Des toniques de toutes sortes, notamment à base d'extraits de boeuf, sont très répandus et largement publicisés. Contrairement aux stimulants qui agissent rapidement sur une courte durée, les toniques exercent un effet lent et durable. Ils sont considérés comme ayant des propriétés revitalisantes sur l'ensemble de l'organisme. Le concentré de boeuf sert particulièrement à « régénérer » et à « enrichir » le sang.

Dans les sociétés traditionnelles, comme dans le Canada du XIXe siècle, les signes de la maladie les plus couramment ressentis sont associés à un sentiment de faiblesse et à une entrave à l'activité physique. La diminution de la résistance au travail et de la force physique constitue une menace permanente de déséquilibre et de misère pour le journalier, l'ouvrier ou la maîtresse de maison. Les publicitaires misent sur ces manifestations les plus évidentes de la maladie. Les clients potentiels qui ressentent ces symptômes sont évidemment très nombreux.

On propose donc une thérapeutique basée sur l'accroissement de l'énergie corporelle et la restauration des forces du malade. C'est ce qui explique la multiplication des produits ayant des effets vagues mais qui peuvent prétendre soulager une vaste gamme de malaises et de maladies.

References
Traité élémentaire de matière médicale et guide pratique des soeurs de charité de l'Asile de la Providence, Montréal, Imprimerie de la Providence, 1890, p. 156.

J.K. Crellin, Home Medicine, Montréal et Kingston, McGill-Queen's University Press, 1994, p. 149; 206-207.

  • Quoi

    Gravure publicitaire de John Henry Walker qui propose un tonique à base de concentrés de boeuf. Il contient aussi de la cocaïne et un fort pourcentage d'alcool, tournant autour de 23°.

  • Ce produit est très populaire au Canada. Certaines communautés religieuses proposent un produit concurrentiel. Ainsi, « l'extrait de boeuf ferrugineux des soeurs de Charité de l'Asile de la Providence » est, prétend-on, « une des meilleures préparations de ce genre ».

  • Quand

    Largement publicisé à la deuxième moitié du XIXe siècle et au premier tiers du XXe siècle, ce produit est particulièrement recommandé pendant la période hivernale.

  • Qui

    La Liebig Company de New York vendait ce produit sous le nom de Liebig Company's Coca Beef Tonic. La publicité s'adresse à toutes les personnes souffrant de fatigue généralisée.