M930.50.5.142 | La nouvelle façon : 300 paires par jour, 1880

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Gravure
La nouvelle façon : 300 paires par jour, 1880
John Henry Walker (1831-1899)
1880, 19e siècle
Encre sur papier - Gravure sur bois
10 x 6 cm
Don de Mr. David Ross McCord
M930.50.5.142
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  divers (2917) , Estampe (6570)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Apparues à partir des années 1850 dans le secteur de la cordonnerie, les machines-outils caractérisent le passage de l'artisanat à l'industrie. Elles ont contribué à la hausse de la productivité et bouleversé les habitudes de travail.

L'artisan cordonnier étudiait toutes les facettes de son métier pendant une période d'apprentissage variable. Toutefois, la division des tâches et le recours aux machines permettent d'employer des ouvriers qui ne fabriquent plus qu'une partie de la chaussure - toujours la même.

Le travail salarié s'accompagne d'horaires fixes et d'une transformation du rythme de la vie quotidienne. Une absence au travail peut entraîner une amende, voire une peine de prison.

  • Quoi

    Différentes sortes de machines permettent de préparer le cuir, d'assembler les pièces et de les coudre. Le travail peut être dangereux en raison du manque de consignes de sécurité.

  • La transition de l'artisanat à l'industrie implique un changement de lieu de travail. Les travailleurs de la chaussure ne travaillent plus dans les ateliers d'artisan, mais dans des manufactures.

  • Quand

    Dans les années 1880, la mécanisation permet la production de masse de chaussures à un coût environ 50 % moins élevé que 30 ans auparavant.

  • Qui

    John Henry Walker, artisan graveur (1831-1899), s'inquiète à la fin de sa vie de l'éventuelle disparition de son métier en raison des progrès des techniques de reproduction.