M930.50.1.900 | Étiquette commerciale de Devins' Vegetable Pain Killer

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Gravure
Étiquette commerciale de Devins' Vegetable Pain Killer
John Henry Walker (1831-1899)
1850-1885, 19e siècle
Encre sur papier - Gravure sur bois
5.5 x 3.7 cm
Don de Mr. David Ross McCord
M930.50.1.900
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  divers (2917) , Impression (4091)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Les fameux painkillers, analgésiques employés contre la douleur, sont certainement l'un des remèdes les plus populaires au XIXe siècle. Ils sont généralement composés de teinture d'opium, de morphine, d'alcool et de camphre auxquels on ajoute différents produits végétaux pour en modifier le goût et la texture.

Ce remède est souvent présenté comme le produit idéal pour préserver la santé des enfants. Et il n'est pas le seul. Plusieurs remèdes destinés aux enfants sont proposés aux mères de famille. Or, certains d'entre eux contiennent une forte dose d'alcool et de puissants sédatifs.

Ainsi, les sirops calmants sont très populaires auprès des mères qui les utilisent à diverses fins pendant la seconde moitié du XIXe siècle. Or, ils contiennent de l'opium ou l'un de ses dérivés. Peut-on alors se surprendre de cette pratique bien ancrée dans les familles qui consiste à administrer des sirops pour calmer ou endormir les enfants? Autres temps, autres moeurs? Pas si sûr! L'usage excessif du ritalin chez les enfants participe aujourd'hui de la même logique.

References
D. Goulet, et G. Rousseau, «L'émergence de l'électrothérapie au Québec, 1890-1910», Bulletin d'histoire de l'électricité, Paris, Juin 1987, 155-158.

D. Goulet, «La promesse des ceintures électriques : la vigueur retrouvée», Cap-aux-Diamants, «Au pays des hommes forts», printemps 2002, p. 33-37.

  • Quoi

    Étiquette commerciale d'une boîte de pilules gravée par John Henry Walker. Ces pilules contre la douleur contiennent non seulement des extraits de végétaux mais aussi des stupéfiants.

  • Le fabricant de ce painkiller est situé à Montréal. Mais les analgésiques ne sont pas utilisés seulement par les Québécois. Ils sont populaires auprès de toute la population canadienne.

  • Quand

    Les analgésiques apparaissent très tôt au XIXe siècle. Ils connaîtront un succès considérable jusqu'à nos jours.

  • Qui

    Le pharmacien R. Devins a fondé la compagnie en 1861 et s'est associée à R. Bolton deux ans plus tard. La compagnie Devins & Bolton fabrique plusieurs remèdes secrets parmi lesquels on retrouve les « pastilles-à-vers végétales ». Ces deux associés font partie des fondateurs de la Montreal Chemist Association en 1867.