M930.50.1.287 | Étiquette commerciale de Lyman's Genuine Quinine Wine

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Gravure
Étiquette commerciale de Lyman's Genuine Quinine Wine
John Henry Walker (1831-1899)
1850-1885, 19e siècle
Encre sur papier - Gravure sur bois
6.9 x 7.3 cm
Don de Mr. David Ross McCord
M930.50.1.287
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  divers (2917) , Impression (4091)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Parmi les remèdes proposés aux familles ou prescrits par les médecins, le vin est très populaire au Canada. Grâce à ses propriétés tonifiantes, il est censé enrichir le sang, fortifier les fonctions de l'organisme, combattre les fièvres et favoriser les menstruations.

Les vins au quinquina, tels que le vin Mariani ou le vin des pères trappistes d'Oka, sont très prisés par les Canadiens. Il ne s'agit pas de vins de dégustation mais bien d'un produit médicinal auquel on ajoute, selon l'effet désiré, des substances stimulantes, vomitives ou stupéfiantes.

Très alcoolisés, entre 18º et 30°, certains vins contiennent des extraits de cocaïne et sont utilisés comme apéritifs. Le laudanum, qui est un vin à base d'opium parfumé à la cannelle ou au girofle, est aussi un apéritif fort apprécié.

Le vin au quinquina, pris chaud avec du miel, est très prisé pour combattre les rhumes et les grippes et pour diminuer la fièvre. Mais attention, préviennent les médecins : « en petite quantité, il fortifie, en grande qualité, il abrutit ».

References
D. Goulet, F. Hudon et O. Keel, Histoire de l'Hôpital Notre-Dame de Montréal 1880-1980, Montréal, éditions VLB, coll. «Études québécoises», 1993, p. 223.

Traité élémentaire de matière médicale et guide pratique des soeurs de charité de l'Asile de la Providence, Montréal, Imprimerie de la Providence, 1890, p. 749.

  • Quoi

    Étiquette commerciale d'une bouteille de vin au quinquina gravée par John Henry Walker. L'illustration suppose que ce vin peut être administré par la mère à ses enfants.

  • Pendant plus d'un siècle, la compagnie S. J. Lyman a pignon sur rue au 382-386 rue Saint-Paul à Montréal. Elle étendra ses activités sur la scène canadienne. En 1947, elle possède des bureaux à Montréal, Toronto et Vancouver.

  • Quand

    Fondée en 1800, cette compagnie occupe une place très importante sur le marché de la pharmacie à Montréal durant tout le XIXe siècle. Ses activités se poursuivront jusqu'au-delà des années 1950.

  • Qui

    La compagnie S. J. Lyman élabore au XIXe siècle près de 75 produits médicamenteux. Elle est aussi un important distributeur de remèdes brevetés. Un imposant catalogue offre des produits locaux et importés.