M930.50.1.164 | Camion d'incendie fonctionnant à la vapeur

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Gravure
Camion d'incendie fonctionnant à la vapeur
John Henry Walker (1831-1899)
Vers 1860-1870, 19e siècle
Encre sur papier - Gravure sur bois
4.7 x 7.4 cm
Don de Mr. David Ross McCord
M930.50.1.164
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  divers (2917) , Estampe (6570)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Au 18e siècle, les pompiers combattent les incendies à l'aide de seaux en cuir et de pompes manuelles dont l'efficacité laisse à désirer. La situation se poursuit pendant une partie du 19e siècle. Par exemple, pour éteindre le feu de Québec en 1845, les pompiers utilisent des pompes portatives tirées par des chevaux ; malheureusement, ces pompes brûlent ! De plus, les pompiers doivent composer avec une faible pression d'eau, ce qui les empêche de faire leur travail efficacement. Ce n'est que dans la dernière partie du 19e siècle que la pompe à vapeur, illustrée ici, viendra à la rescousse.

Source : circuit web 'Désastres et calamités' de Nathalie Lampron (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Un puissant attelage de 4 ou de 6 chevaux tire habituellement la pompe à incendie à vapeur jusqu'au lieu du sinistre.

  • C'est en Angleterre, en 1712, que la machine à vapeur est inventée par Thomas Newcomen. D'abord utilisée pour pomper l'eau des mines, elle est rapidement mise à profit dans plusieurs secteurs industriels où l'on a besoin d'une force motrice décuplée.

  • Quand

    C'est en 1873 que la Ville de Québec se procure une première pompe à vapeur pour lutter contre les incendies.

  • Qui

    À partir du milieu du 19e siècle, le travail des sapeurs-pompiers se spécialise. Ainsi, à Québec, les policiers ne peuvent plus faire office de pompiers à partir de 1866.