M8034 | Le garde du corps!!!

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Estampe
Le garde du corps!!!
Greene
Vers 1837, 19e siècle
Encre sur papier - Lithographie
34 x 28 cm
Don de Mr. David Ross McCord
M8034
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Estampe (6570)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Description

En septembre 1832, M. Greene inaugurait son nouvel atelier de lithographie à Montréal. Cette lithographie présentée sous forme de caricature, représente un groupe de personnes attroupées autour d'un homme qui semble être l'honorable Louis Joseph Papineau (1786-1871), qui fut Président de l'Assemblée législative du Bas-Canada presque sans interruption de 1815 jusqu'à la rébellion de 1837. Cette gravure représente bien le climat difficile qui régnait avant la rébellion.

Clefs pour l'histoire

Les esprits s'échauffent au fur à mesure que les événements du milieu des années 1830 dégénèrent en violence. Les caricaturistes anglophones ridiculisent les chefs des patriotes comme Louis-Joseph Papineau, vraisemblablement le personnage central de cette caricature. On aperçoit l'un de ses bruyants partisans levant la tuque de la liberté. De plus en plus nationaliste, républicain et critique des pratiques constitutionnelles britanniques, Papineau deviendra une figure quasi mythique à titre de chef des patriotes.

Source : circuit web '1837-1838 : Les lendemains' de Brian J. Young, Université McGill (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Cette caricature dont on ne connaît pas l'auteur sera distribuée par un imprimeur peu connu du nom de Greene, qui serait arrivé à Montréal en 1832. Ces caricatures provocatrices étaient un moyen de se bâtir une réputation, voire même d'acquérir une certaine notoriété.

  • Montréal sera au coeur des rébellions et les tensions ethniques au sein de la ville seront beaucoup plus violentes qu'à Québec.

  • Quand

    Durant les années 1830, Papineau représentait une menace pour les Anglais de Montréal.

  • Qui

    L'année 1837, durant laquelle cette caricature a probablement été réalisée, constitue le point culminant des hostilités entre les Français et les Anglais. Le texte qui accompagne la caricature qualifie les Canadiens-Français de « fanfarons écervelés », de « brutes imbéciles » et de « malotrus fanatiques ».