M6650.7 | Plan du fleuve St-Laurent entre Prescott et Montréal, 1856

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Estampe
Plan du fleuve St-Laurent entre Prescott et Montréal, 1856
H. H. Killaly
1856, 19e siècle
Encre et aquarelle sur papier - Lithographie
50.5 x 523.5 cm
M6650.7
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Carte (228) , Carte (225) , Estampe (6570)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Un cas d'espèce : le phare de la Pointe-au-Beaudet
Situé sur la rive sud du lac Saint-François, à la limite du Québec et de l'Ontario, le phare de la Pointe-au-Beaudet (ou Pointe-McGee) est un exemple typique de petit phare côtier. Construit en 1847, ce phare est un bâtiment carré de 7,3 mètres de hauteur, en bois peint en blanc. Surmontée d'une lanterne en verre circulaire qui projette une lumière blanche fixe à une distance de 16 kilomètres, cette tour est bâtie sur un petit lot exproprié par le gouvernement. Son gardien est un immigrant écossais du nom d'Alexander MacDonald, qui gagne une somme annuelle de 35 livres pour son travail.

Ce phare balisant le chenal du lac Saint-François sera une partie importante du système de navigation laurentien. Détruit par le feu en 1877, il est rebâti l'année suivante et sert sans faillir jusqu'à l'ouverture de la Voie Maritime du Saint-Laurent, alors que des feux de position plus modernes prennent la relève.

  • Quoi

    Le phare de la Pointe-au-Beaudet est une petite tour en bois surmontée d'une lanterne. Il est l'un des nombreux phares situés sur le littoral du lac Saint-François et sert à éloigner les navires de la pointe et des battures qui se trouvent à proximité.

  • Le lac Saint-François est en fait un élargissement du fleuve Saint-Laurent. Il s'étend sur 50 kilomètres entre la région de Cornwall (en Ontario) et celle de Salaberry-de-Valleyfield (au Québec).

  • Quand

    En 1656, un groupe de cinq missionnaires jésuites qui se rendent en Huronie pour évangéliser les Amérindiens arrivent au lac Saint-François. Ils le baptisent ainsi en l'honneur de saint François Xavier, décédé en 1552.

  • Qui

    Le gardien du phare est un dénommé Alexander MacDonald. Il est un habitant de la Pointe-au-Beaudet au moment de sa nomination en 1848. Il s'établira plus tard dans une demeure près du phare.