M6015 | Intérieur de la cathédrale Christ Church, Montréal.

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Peinture
Intérieur de la cathédrale Christ Church, Montréal.
James Duncan (1806-1881)
1852, 19e siècle
Aquarelle, gouache et mine de plomb sur papier monté sur panneau
38 x 52 cm
Don de Mr. S. H. Bethune
M6015
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  peinture (2227) , Peinture (2229)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Description

Cette aquarelle présente l'intérieur de la cathédrale Christ Church alors située rue Notre-Dame. L'artiste a dépeint ici le service funèbre du 18 novembre 1852 célébré à la mémoire d'Arthur Wellesley (1769-1852), premier duc de Wellington, maréchal et premier ministre de Grande-Bretagne. La cage de l'église fut construite entre 1805 et 1808. En 1812, les marguilliers chargent John Try (actif 1812-1848) d'achever l'intérieur conformément aux plans de William Berczy (1744-1813). Le premier service religieux a lieu le 9 octobre 1814 mais l'église ne sera cependant achevée qu'en 1821 et un clocher y sera ajouté. Voici une description détaillée de l'intérieur. Les bancs sont peints en blanc et recouverts de cerisier - la dorure des numéros apparaît nettement sur les portes. Les galeries latérales sont supportées par les colonnes principales et la galerie de l'orgue, à l'extrémité de laquelle s'assied le choeur, est soutenue par des colonnes corinthiennes fort bien travaillées. La chaire circulaire, d'une conception originale, est très nette. Elle est supportée par six colonnes corinthiennes et l'on y accède par deux volées d'escaliers circulaires formant plate-forme à l'arrière. Le plafond est divisé en trois caissons. Le caisson central est un segment de cercle supporté par trois colonnes et deux pilastres latéraux également corinthiens afin de préserver l'harmonie du lieu. La hauteur de ces pilastres est de 9,5 mètres et leurs chapiteaux en bois et entablements en stuc sont élégants et richement décorés. Le plafond circulaire s'orne de trois superbes blocs centraux en stuc représentant des feuillages de 3,7 mètres de diamètre. Les caissons latéraux plats ou unis sont soutenus par des poutres transversales allant d'une colonne à l'autre, et de là jusqu'aux murs latéraux, cette partie est également allégée par des panneaux dont les soffites sont soutenus sur les murs latéraux par de riches frises en stuc élégantes et travaillées avec soin. Le baldaquin que l'on voit à droite du sanctuaire surmonte le trône épiscopal. L'église Christ Church est élevée au rang de cathédrale en 1850, lorsque Francis Fulford (1803-1868) est nommé premier évêque anglican de Montréal. Au-dessus de l'autel, le tableau représentant La Cène, de John Poad Drake (1794-1883), est l'un des rares objets à avoir été récupéré des flammes lors de l'incendie de la cathédrale en 1856. Il se trouve aujourd'hui dans la nouvelle cathédrale Christ Church, rue Sainte-Catherine. (Extrait de : Conrad GRAHAM, Mont-Royal - Ville Marie : vues et plans anciens de Montréal, Musée McCord d'histoire canadienne, p.133.)