M5836 | Amauti de veuve ou arnauti

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Amauti de veuve ou arnauti
Anonyme - Anonymous
Arctique de l'Est
Inuit: Nunatsiarmiut
1890-1897, 19e siècle
59 x 156 cm
Don de Mrs. R. Fairbanks et Mr. David Ross McCord
M5836
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Amauti (9)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Description

À compter du début des années 1800, le contact avec les explorateurs, les baleiniers et les marchands non autochtones a permis aux Inuit d'entrer en possession d'une vaste gamme de marchandises de troc, incluant des étoffes colorées, des pièces de monnaie, des ustensiles de métal et des perles de verre. Comme le démontre cet amauti du milieu du dix-neuvième siècle provenant de la région du détroit d'Hudson, les femmes inuit n'ont pas tardé à utiliser ces nouveaux objets comme éléments décoratifs dans la fabrication de leurs vêtements. Des pièces d'un cent américaines datant de 1848 à 1855 ornent le pan arrière de l'amauti, tandis que des cuillères, des pendeloques de laiton et des perles de verre décorent le devant. Nous savons que cet amauti appartenait à une veuve parce qu'il est muni du petit amaut plat (poche de bébé) qui symbolise l'ancien rôle de maternité de la femme.

Clefs pour l'histoire

La souveraineté dans l'Arctique

Les activités des baleiniers étrangers dans l'Arctique inquiètent beaucoup le gouvernement canadien. Bien que l'archipel Arctique ait été cédé au Canada par le gouvernement britannique en 1880 , aucune autorité canadienne n'y a été établie, et les baleiniers y exercent leurs activités librement, sans être soumis à aucune réglementation.

En 1897, le ministère de la Marine et des Pêcheries du gouvernement canadien confie au Dr William Wakeham (1844-1915) une expédition maritime ayant pour mandat d'établir le laps de temps pendant lequel le détroit d'Hudson n'est pas entravé par les glaces, de rendre compte des activités de chasse des baleiniers étrangers et du potentiel de pêche de la région et enfin, de revendiquer les droits du Canada sur l'île de Baffin et l'archipel Arctique . En 1897, alors que la mission de Wakeham tire à sa fin, celui-ci érige un cairn à Kekerton, proclamant la souveraineté du Canada sur ce territoire.

  • Quoi

    Voici un amauti ayant appartenu à une veuve. La petite poche plate qui se trouve juste sous le capuchon à l'arrière symbolise l'ancien rôle de mère de la veuve (de la naissance à l'âge d'environ deux ans, les bébés inuits sont transportés dans une poche - appelée amaut - située sous le capuchon de la mère). À compter du début des années 1800, le contact avec des explorateurs, des baleiniers et des marchands non autochtones a permis aux Inuits de se procurer une vaste gamme de marchandises de troc, dont des étoffes colorées, des pièces de monnaie, des ustensiles de métal et des perles de verre.

  • Cet amauti provient de la région du Nuvummiut Tariunga (détroit d'Hudson).

  • Quand

    Comme en témoigne cet amauti datant du milieu du 19e siècle, les femmes inuites se servaient des objets qu'elles se procuraient auprès des étrangers pour décorer leurs vêtements. Des pièces de un cent américaines datant de 1848 à 1855 ornent le pan arrière de cet amauti, tandis que des cuillères, des pendeloques de plomb et des perles de verre enjolivent le devant.

  • Qui

    Cet amauti a été acquis par le Dr William Wakeham lors de son expédition maritime. Il a été fabriqué et porté par une femme de la nation nunatsiarmiut (île de Baffin, Nunavut).