M4777.6 | Vue arrière de l'église Saint-Eustache et dispersion des insurgés

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Estampe
Vue arrière de l'église Saint-Eustache et dispersion des insurgés
Lord Charles Beauclerk (1813-1842)
1840, 19e siècle
Encre et aquarelle sur papier - Lithographie
26.5 x 36.6 cm
Don David Ross McCord
M4777.6
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Estampe (6570) , Militaire (333)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire
Voir les commentaires (1)

Clefs pour l'histoire

Tandis que certains chefs patriotes s'exilent, Jean-Olivier Chénier, un médecin de la région, se barricade avec ses hommes dans l'église de Saint-Eustache. Soixante-dix patriotes seront tués à Saint-Eustache et 118 autres seront faits prisonniers. Dans les jours qui suivent, d'autres patriotes et leurs sympathisants sont impitoyablement pourchassés, notamment par les volontaires de la milice. Les rébellions dans le Haut-Canada seront moins sanglantes. Lors de la principale escarmouche, le 5 décembre 1837, quelque 800 rebelles marchent sans succès sur Toronto. À la suite de l'étouffement du radicalisme dans les deux colonies et l'exil ou l'exécution des principaux chefs rebelles, lord Durham est désigné pour analyser la situation dans les Canadas.

Source : circuit web '1837-1838 : Les lendemains' de Brian J. Young, Université McGill (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    La bataille de Saint-Eustache, tout comme la destruction de l'église et l'écrasement des partisans patriotes, deviendra un événement symbolique dans l'histoire du nationalisme canadien-français.

  • Après le bombardement du village, l'infanterie britannique va de maison en maison, poursuivant le combat. Tout le village est bientôt en flammes et les troupes britanniques commencent à piller les domiciles.

  • Quand

    À 16 h le 14 décembre 1837, 60 maisons ont déjà été rasées par le feu et les derniers patriotes sont tués lorsqu'ils tentent de quitter l'église en flammes. Dans les jours qui suivent, la milice continue le carnage, pourchassant les patriotes qui tentent de regagner leurs villages.

  • Qui

    Les pertes de vie humaine au sein des forces patriotes sont beaucoup plus élevées que chez les Britanniques; en outre, 100 d'entre eux sont faits prisonniers. Leurs procès pour trahison, qui seront suivis de leur exécution ou de leur déportation aux Bermudes ou en Australie, propulseront finalement les patriotes au rang de héros.