M4646 | "Montreal Fire, Life and Inland Navigation Assurance Company", primes d'assurance pour la navigation intérieure, 28 août 1843

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Impression
"Montreal Fire, Life and Inland Navigation Assurance Company", primes d'assurance pour la navigation intérieure, 28 août 1843
28 août 1843, 19e siècle
Encre sur papier
Don de Mr. David Ross McCord
M4646
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  commercial (324) , Impression (4091) , Signe et symbole (2417)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Un trafic maritime toujours plus important : les causes
L'immigration
Des milliers de nouveaux arrivants s'installent dans la région du Haut-Saint-Laurent et des Grands Lacs au 19e siècle. Qu'ils soient Loyalistes, immigrants en provenance d'Europe ou citoyens canadiens en quête d'espaces nouveaux, leur présence vient changer la nature et le volume du trafic sur le fleuve Saint-Laurent. Entre 1818 et 1825, par exemple, le commerce vers les Grands Lacs représente environ 5000 tonnes par année. Or, ce tonnage est porté à 21 000 tonnes en 1832. La même année, 52 000 immigrants débarquent dans les ports du Saint-Laurent.

Les marchandises nécessaires à la colonisation des nouveaux territoires sont nombreuses : nourriture, vêtements, instruments aratoires, poêles, quincaillerie, etc. Cette nouvelle manne, reliée à l'essor de la navigation, profite à de nombreux intermédiaires, dont les compagnies d'assurances.

  • Quoi

    Les primes d'assurances ne datent pas d'aujourd'hui. Même dans les débuts de la navigation sur le Saint-Laurent, des entreprises offrent d'assurer la cargaison des navires remontant et descendant le fleuve. Cet imprimé énumère ainsi les primes d'assurances pour une grande variété de produits comme le boeuf, la farine, le porc, etc. Il indique aussi combien il en coûte d'assurer un navire en fonction du trajet qu'il emprunte sur le Saint-Laurent.

  • La Montreal Fire, Life and Inland Navigation Assurance Company, de son nom complet, a pignon sur rue dans le secteur de la rue Saint-Jacques, dans ce qu'on appelle aujourd'hui le Vieux-Montréal. Elle compte en outre de nombreux agents dans l'Ontario actuel (à Prescott, Kingston et Toronto, par exemple), et même dans certaines villes américaines comme Detroit ou Cleveland.

  • Quand

    Ces tarifs sont en vigueur alors que la navigation sur le Saint-Laurent est en plein essor et que la quantité de produits et de gens à emprunter le fleuve augmente chaque année. Au moment de la publication de cet imprimé (le 28 août 1843), par exemple, les canaux de Lachine et de Beauharnois sont en plein chantier. Cette activité fébrile explique l'apparition en 1840 d'une entreprise comme la Montreal Fire, Life and Inland Navigation Assurance Company.

  • Qui

    Ces tarifs sont notamment destinés aux armateurs, car le document énumère une liste de primes pour les schooners, les bateaux Durham ou les navires à vapeur. Le document est aussi probablement destiné aux marchands, afin que ceux-ci prennent connaissance du coût rattaché à l'assurance de leurs produits.