M312 | Montréal en 1832.

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Peinture
Montréal en 1832.
James Duncan (1806-1881)
1832, 19e siècle
Aquarelle, gouache et mine de plomb sur papier
44 x 71 cm
Don de Mr. David Ross McCord
M312
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  peinture (2227) , Peinture (2229)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Description

Cette aquarelle , l'une des premières de Duncan, offre une vue de la ville depuis le versant nord-est du mont Royal. David Ross McCord, le donateur, la décrit ainsi : « Cette oeuvre est de loin la plus belle de l'artiste, à la fois pour son côté artistique et pour la qualité du dessin des bâtiments. Toutes les maisons de quelque importance sont aisément identifiables. À cette époque il suivait la tradition ancienne de l'aquarelle, qu'il comprenait, et il continua à peindre ainsi pendant de nombreuses années ». On discerne la majorité des repères de la ville. Tout à fait à droite s'élèvent les moulins à vent construits aux limites de la Commune de Montréal. Sur leur gauche, la masse rectangulaire est le Collège de Montréal, situé entre la rue du Collège et la rue William, un peu à l'ouest de la rue McGill. Commandé par les sulpiciens, ce bâtiment devait remplacer l'ancien collège situé à l'emplacement de l'actuelle place Jacques-Cartier et ravagé par un incendie en 1803. L'église Notre-Dame est représentée avec ses tours, bien qu'elles n'aient été achevées qu'en 1843. À gauche de l'église Notre-Dame, le bâtiment avec la flèche est l'église Christ Church, un peu plus grande qu'elle ne l'est en réalité. À sa gauche, la rangée d'arbres borde le Champ-de-Mars. La maison au toit rouge au premier plan, à gauche, est « Piémont », la demeure dans laquelle emménagea vers 1820 Louis-Charles Foucher (1760-1829), solliciteur général du Bas-Canada de 1795 à 1804. Maintenant démolie, cette demeure était située à l'emplacement actuel de la résidence Douglas Hall de McGill. (Extrait de: Conrad GRAHAM, Mont-Royal - Ville Marie : vues et plans anciens de Montréal, Musée McCord d'histoire canadienne, p. 85.)