M302 | Monument Nelson, Montréal, et prolongement ouest de la rue Notre-Dame.

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Peinture
Monument Nelson, Montréal, et prolongement ouest de la rue Notre-Dame.
Robert Auchmuty Sproule (1799-1845)
1830, 19e siècle
Aquarelle, mine de plomb et gomme arabique sur papier
22.4 x 34.7 cm
Don de Mr. David Ross McCord
M302
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  peinture (2227) , Peinture (2229)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Description

Cette aquarelle exécutée de l'angle nord-est de l'actuelle place Jacques-Cartier offre une vue du prolongement sud-ouest de la rue Notre-Dame, vers l'ancienne église Notre-Dame (qui ferme encore la rue) et la nouvelle église Notre-Dame à sa gauche. Les tours de la nouvelle église sont également représentées, ce qui sur prend car elles ne seront achevées qu'en 1843. Toutefois, en 1830, année où cette vue est réalisée, les plans architecturaux des tours ont déjà été rendus publics par le biais d'une gravure publiée à Québec et copiée d'après un dessin de l'église terminée deJohn Okill. Plusieurs artistes intègrent les tours sur leurs esquisses avant qu'elles ne soient construites, sans doute pour faire appel à la fierté civique de leur public et glorifier l'architecture de la ville en expansion. Sur la droite se profile le clocher néoclassique de l'église Christ Church et, au premier plan, faisant face au monument Nelson, une sentinelle veille devant le corps de garde de la ville. Le vaste bâtiment à lucarnes adjacent à la colonne, à l'angle de la rue Notre-Dame, est un magasin de la Compagnie des Indes qui tombera plus tard aux mains de l'Écossais James McGill (1744-1813), l'un des marchands les plus prospères à s'être établis à Montréal après la Conquête. Un dog-cart apparaît au premier plan, près du marché. Au début du dix-neuvième siècle, ces charrettes étaient conduites par de jeunes garçons qui livraient de petites charges en ville ou des provisions achetées au marché. (Extrait de: Conrad GRAHAM, Mont-Royal - Ville Marie : vues et plans anciens de Montréal, Musée McCord d'histoire canadienne, p. 77.)