M2330 | Vue du monument national et religieux érigé sur la montagne de St-Hilaire de Rouville, Canada, et béni par Mgr de Forbin-Janson, évêque de Nancy, &c &c le 6 octobre 1841

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Estampe
Vue du monument national et religieux érigé sur la montagne de St-Hilaire de Rouville, Canada, et béni par Mgr de Forbin-Janson, évêque de Nancy, &c &c le 6 octobre 1841
John Penniman
1841, 19e siècle
Encre sur papier - Lithographie
22 x 36.8 cm
Don de Mr. David Ross McCord
M2330
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Estampe (6570)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Durant les années 1830 et 1840, l'Église catholique romaine intensifie sa présence dans les régions rurales du Bas-Canada en fondant de nouvelles paroisses et en élevant des monuments religieux, des chapelles rurales et des croix en bordure de la route. Le sanctuaire le plus important est inauguré sur le mont Saint-Hilaire en 1841. Les fêtes religieuses, les processions et les écoles catholiques servent à encourager la religiosité.

Source : circuit web '1837-1838 : Les lendemains' de Brian J. Young, Université McGill (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    À l'instar du mont Royal, le mont Saint-Hilaire surplombe la plaine du Saint-Laurent. Ces élévations naturelles sont des lieux de prédilection pour les sanctuaires, les cimetières et les monuments.

  • Alors que le mont Royal se trouve à proximité de Montréal, le mont Saint-Hilaire est un site situé en pleine campagne, visible des communautés rurales et des villages établis le long de la rivière Richelieu et du fleuve Saint-Laurent. La croix, symbole important marquant la distinction entre les catholiques romains et la société protestante, dénote le pouvoir de l'Église dans cette région, puisqu'elle se trouve sur le point naturel le plus élevé.

  • Quand

    La construction d'un sanctuaire sur le mont Saint-Hilaire témoigne du pouvoir renouvelé de l'Église durant la période qui a suivi les rébellions.

  • Qui

    Les historiens se sont longtemps demandé si les Canadiens-Français écoutaient vraiment le discours de leurs prêtres. Il n'est pas certain que durant la période ayant suivi les rébellions, l'Église ait été en mesure d'exercer son influence sur la zone rurale et les paysans.