M21681.1-2 | Coffret de médicaments

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Coffret de médicaments
1875-1900, 19e siècle
16.5 x 26.2 x 19 cm
Don de Mrs. William R. Bentham
M21681.1-2
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Coffret de médicaments (1)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Ce coffret a probablement servi à soigner des malades pendant la seconde moitié du XIXe siècle. L'étiquette de la bouteille à l'avant-plan de la photographie indique que le liquide qu'elle contient prévient le choléra et la diarrhée. Le remède aurait été mis au point par un certain docteur Dwight.

À cette époque à Montréal, les maladies sont nombreuses et le taux de mortalité infantile, très élevé. Et bien que cette période soit marquée par de nombreuses découvertes médicales et thérapeutiques, les pratiques ne se modifient que très lentement. En réalité, beaucoup de médicaments soulagent alors les symptômes des maladies sans s'attaquer à leur cause.

Les remèdes, disponibles aussi bien en sirops, poudres ou comprimés qu'en vins, pommades, suppositoires, infusions, tablettes ou injections, se composent de substances aussi variées que des végétaux, de l'alcool, du mercure, de l'antimoine, du sel d'arsenic, de la morphine, de la codéine, de l'opium ou du chlorure de zinc.

  • Quoi

    Ce coffret comprend un ensemble de bouteilles de médicaments et quelques outils, dont un couteau, une tasse à mesurer, un pilon et un mortier, une spatule, une cuillère et une seringue.

  • Certains remèdes de ce coffret ont été composés à Londres, aux États-Unis ou à Montréal. La plupart étaient vendus à Montréal, chez S. J. Lyman & Co. ou chez Kenneth Campbell & Co.

  • Quand

    En 1908, le gouvernement oblige enfin les fabricants de médicaments à mentionner les usages thérapeutiques, la posologie et la liste des ingrédients de leurs produits.

  • Qui

    Les petites entreprises chimiques et la production artisanale dominent le marché du médicament jusqu'à la fin du XIXe siècle. Plusieurs pharmaciens prépareront leurs produits eux-mêmes jusqu'à la naissance et l'essor d'une production industrielle.