M20855 | Nicholas Vincent Tsawenhohi

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Estampe
Nicholas Vincent Tsawenhohi
Edward Chatfield
1825, 19e siècle
33.3 x 29 cm
Don de Mrs. Walter M. Stewart
M20855
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Autochtone (375) , Estampe (6570) , Ethnologie (606)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Né à Wendake (Jeune-Lorette) près de Québec, Nicolas Vincent Tsawenhohi (1769-1844) fut l'un des derniers chefs héréditaires de la nation huronne-wendate. Diplomate hautement respecté, il a consacré une grande partie de sa vie à une bataille judiciaire visant à restituer le titre de propriété de la seigneurie de Sillery à la nation huronne-wendate. En 1825, il s'est rendu à Londres avec trois autres chefs hurons-wendats afin de présenter des requêtes au roi George IV, un événement commémoré par cette lithographie. Les comptes rendus de cette époque décrivent le Grand Chef Vincent comme un orateur éloquent doté d'un esprit vif, d'un sens aigu des responsabilités et d'une grande dignité.

Dans cette lithographie, le Grand Chef Nicolas Vincent Tsawenhohi tient la ceinture de wampum qu'il a offerte au roi George IV à Londres en 1825. Les ceintures de wampum sont également appelées « ceintures de vérité » par la nation huronne-wendate. Selon la tradition orale huronne-wendate, cette ceinture aurait été confectionnée à l'origine pour souligner la conclusion d'un traité de paix au moment de la conquête du Canada par les Britanniques en 1760.

  • Quoi

    Cette lithographie représente le chef huron-wendat Nicolas Vincent Tsawenhohi (1769-1844) en 1825. L'image a été gravée à Londres par Charles Joseph Hullmandel d'après un tableau d'Edward Chatfield.

  • Le chef Nicolas Vincent Tsawenhohi vivait à Wendake (Jeune-Lorette) près de Québec. Cette lithographie commémore sa visite à la cour du roi George IV à Londres.

  • Quand

    Le voyage à Londres a eu lieu en 1825, à une époque où les Hurons-Wendats perdaient rapidement une partie de leurs terres et de leurs droits, alors que leurs voisins non autochtones continuaient d'empiéter sur leurs territoires.

  • Qui

    Né à Wendake (Jeune-Lorette) près de Québec, Nicolas Vincent Tsawenhohi (1769-1844) fut l'un des derniers chefs héréditaires de la nation huronne-wendate. Diplomate hautement respecté, il a consacré une grande partie de sa vie à une bataille judiciaire visant à restituer le titre de propriété de la seigneurie de Sillery à la nation huronne-wendate.