M2004.68.1 | Landau

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Landau
1938, 20e siècle
96.5 x 71 x 128 cm
Don de Mrs. Bernard Lande
M2004.68.1
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Landau (10)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

En 1923, le Service provincial d'hygiène publie une brochure, Principes d'hygiène, qui vise à promouvoir des comportements sains pour la santé des familles. On y fait valoir la propreté, pour garder le milieu de vie salubre, et le grand air, pour revigorer le corps des enfants - qui vivent parfois dans des logements malsains. « Pour que Bébé ait de la résistance contre la Tuberculose et les autres maladies il a besoin de : sommeil en plein air, exercice en plein air. » Les landaus comme celui-ci sont des outils précieux pour réaliser ce programme. Une autre publication, celle-là du gouvernement canadien, Le livre des mères canadiennes, qui paraît en 1930, invite à placer régulièrement le bébé bien emmitouflé dans un landau devant une fenêtre ouverte afin de lui faire respirer de l'air frais. Les promenades à l'extérieur sont également recommandées.

  • Quoi

    Alors qu'au début du 20e siècle, les landaus sont conçus de telle manière que le bébé tourne le dos à la personne qui le pousse, à compter des années 1930, ils permettent au petit d'apercevoir le visage familier de la personne qui s'occupe de lui.

  • Tout au long du siècle, on aperçoit dans plusieurs parcs et squares de Montréal les landaus qui défilent à l'air frais et au soleil. C'est le cas notamment au parc LaFontaine, au parc du Mont-Royal, à l'île Sainte-Hélène et, à partir des années 1930, au jardin botanique.

  • Quand

    Dans les années 1920, les landaus sont très profonds pour protéger le bébé des chutes. Dix ans plus tard, on considère ces landaus malsains car ils privent le bambin d'air frais .

  • Qui

    Les nannies, ces bonnes d'enfants des milieux aisés, promènent chaque jour en landau les enfants dont elles ont la charge dans les parcs de la ville.