M2002.131.99 | On accompagne Monique Simard dans sa réflexion sans la précéder

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Dessin, caricature
On accompagne Monique Simard dans sa réflexion sans la précéder
Serge Chapleau
1997, 20e siècle
Mine de plomb sur papier
43.2 x 35.5 cm
Don de M. Serge Chapleau
M2002.131.99
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Caricature (19359) , dessin (18380) , Dessin (18637) , politique (10929)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

"« On accompagne Monique Simard dans sa réflexion sans la précéder. » On aime bien ce genre de discours au « PQ »..."

Serge Chapleau

  • Quoi

    Le parcours politique de Monique Simard n'emprunte pas un sentier paisible. Défaite dans le comté de Bertrand par le libéral Robert Therrien lors de l'élection générale de 1994, Monique Simard mène par la suite un combat très médiatisé contre ce dernier : reconnu coupable de manoeuvres électorales frauduleuses, M. Therrien est contraint à démissionner. Enfin élue députée dans le comté de La Prairie en 1996, Monique Simard fait face à une nouvelle embûche à la fin de l'automne 1997 quand elle est accusée d'avoir voté illégalement lors des élections municipales d'Outremont de 1995. Ce dernier événement la pousse à quitter la scène politique en 1998.

  • Députée du Parti québécois, Monique Simard n'a représenté que très brièvement les électeurs de La Prairie, un comté situé au nord de Montréal, à l'Assemblée nationale du Québec.

  • Quand

    La carrière politique de Monique Simard tire à sa fin quand, en novembre 1997, des irrégularités électorales entachant son parcours sont portées à la connaissance du public.

  • Qui

    Monique Simard, ancienne vice-présidente de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), députée du Parti québécois à l'Assemblée nationale de 1996 à 1998.