M2000.93.71 | Lorraine Pagé et l'affaire des gants volés

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Dessin, caricature
Lorraine Pagé et l'affaire des gants volés
Serge Chapleau
1999, 20e siècle
Mine de plomb sur carton
43.2 x 35.6 cm
Don de M. Serge Chapleau
M2000.93.71
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Caricature (19359) , dessin (18380) , Dessin (18637)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

"Invitée à une émission de télévision que j'animais alors avec Chantale Hébert, Mme Pagé m'a confié que cette caricature était, selon elle, tellement juste et tellement vraie qu'elle en avait pleuré."

Serge Chapleau

  • Quoi

    Accusée du vol d'une paire de gants alors qu'elle faisait des emplettes avant les fêtes de Noël 1998, Lorraine Pagé a pour ainsi dire vu sa carrière brisée par cette affaire qui l'a contrainte à démissionner de son poste de présidente d'un des plus importants syndicats québécois, la Centrale de l'enseignement du Québec.

  • Lorraine Pagé fut trouvée en possession d'une paire de gants qu'elle n'avait pas payée au moment de quitter le magasin La Baie de la Place Versailles, un centre commercial situé dans l'est de Montréal.

  • Quand

    D'abord reconnue coupable du vol d'une paire de gants à la suite d'accusations portées contre elle en 1999, Lorraine Pagé, qui disait avoir agi par distraction, a dû attendre l'été 2000 avant de voir cette affaire se terminer définitivement par son acquittement.

  • Qui

    Lorraine Pagé, syndicaliste, présidente de la Centrale de l'enseignement du Québec (CEQ) de 1988 à 1999.