M2000.83.104 | Sudbury

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Peinture
Sudbury
Alan Caswell Collier (1911-1990)
1951, 20e siècle
Huile sur panneau
74 x 101.3 cm
Samuel Bronfman Collection, Seagram
M2000.83.104
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  peinture (2227) , Peinture (2229) , Scène urbaine (3948)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

La main-d'oeuvre engagée dans les mines de nickel réside dans les différents villages miniers avoisinant Sudbury. Les travailleurs sont surtout d'origine britannique, canadienne-anglaise ou canadienne-française. Certains mineurs proviennent des mines de cuivre du Michigan mais la plupart arrivent du centre du Canada. À compter du tournant du XXe siècle, les sociétés minières, comme d'autres grandes entreprises canadiennes, favorisent l'embauche de travailleurs immigrants qui sont moins exigeants et moins susceptibles de faire front commun en cas de conflit. C'est ainsi que la région de Sudbury accueille plusieurs communautés d'outre-mer. Ainsi, les effectifs ouvriers à la veille de la Première Guerre mondiale se composent à plus de 75 % de travailleurs immigrants, caractéristique qui s'applique à toutes les mines du Nord et ce, jusqu'aux années 1930. Le nickel, après bien des recherches et des tests métallurgiques, trouve un insatiable débouché dans la fabrication de l'acier inoxydable et l'industrie de l'armement.

  • Quoi

    Les cheminées de la fonderie de l'International Nickel, érigées à Copper Cliff, dominent le paysage de la région. Elles seront remplacées, au début des années 1970, par une seule cheminée de plus de 350 mètres de haut.

  • Le centre-ville de Sudbury porte le nom de quartier Borgia. Plusieurs Canadiens-Français y vivent et sont desservis par une paroisse catholique gérée par les jésuites, soit Sainte-Anne-des-Pins dont le clocher de l'église est alors le plus élevé de la ville.

  • Quand

    À partir des années 1920, la demande croissante de nickel et l'amélioration des moyens de communication régionaux provoquent une concentration de la main-d'oeuvre minière à Sudbury qui devient alors une véritable ville minière.

  • Qui

    La ville abrite plusieurs quartiers ethniques où voisinent les Serbes, les Croates, les Ukrainiens et les Italiens, chaque groupe ayant sa salle communautaire, ses commerces et ses traditions maintenues par le va-et-vient entre le pays natal et Sudbury.