M198 | Crucifix

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Crucifix
Robert Cruickshank (1743-1809)
Forêts de l'Est
Autochtone: Haudenosaunee (Iroquois), Kanien'kehaka (Mohawk)
1785-1795, 18e siècle
Argent
7.8 x 3.8 cm
Don de Mr. David Ross McCord
M198
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Croix (3)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

La croix et le crucifix ont été présentés aux autochtones par les premiers missionnaires français venus en Amérique du Nord. La colonisation de l'Amérique du Nord reposait en grande partie sur la conviction que les peuples autochtones devaient renoncer à leurs propres croyances spirituelles pour se convertir au christianisme. Les crucifix ont d'abord été distribués parmi les convertis autochtones. À l'époque de la traite des fourrures, cependant, ils sont devenus des objets de traite très recherchés, habituellement dépourvus de connotation religieuse.

Ce crucifix a été fabriqué par Robert Cruickshank, l'un des plus importants fournisseurs d'argenterie de traite avec qui les marchands montréalais faisaient affaires. De nombreuses pièces d'orfèvrerie religieuse ou civile ayant survécu jusqu'à nos jours portent le célèbre poinçon « RC » ou « RC Montreal ». On peut voir dans la partie supérieure du crucifix une plaque stylisée portant les lettres INRI - une abréviation de la locution latine signifiant « Jésus le Nazaréen, roi des Juifs ». Le crâne et les ossements à la base du crucifix font référence à Golgotha (Calvaire), ou « le lieu du crâne », c'est-à-dire l'endroit où Jésus fut crucifié.

  • Quoi

    Voici un crucifix en argent ayant été fabriqué par l'un des plus importants producteurs montréalais d'orfèvrerie de traite. Les crucifix étaient portés suspendus au cou ou fixés aux vêtements.

  • Ce crucifix a été fabriqué dans l'atelier de Robert Cruickshank, un orfèvre actif à Montréal d'environ 1773 jusqu'à sa mort en 1809. Il fut très probablement commandé par un marchand qui l'a ensuite offert ou échangé à un Mohawk vivant dans la communauté de Kahnawà:ke, située près de Montréal.

  • Quand

    Ce sont les missionnaires, actifs dans l'est du Canada dès le début du 17e siècle, qui ont présenté les crucifix aux autochtones. Ce crucifix date du dernier quart du 18e siècle.

  • Qui

    Ce crucifix a été fabriqué par Robert Cruickshank, un orfèvre écossais qui vivait et travaillait à Montréal vers 1773 et qui fut l'un des plus importants producteurs d'orfèvrerie de traite. Ce crucifix a par la suite été donné ou échangé à un Mohawk non identifié vivant à Kahnawà:ke, près de Montréal.