M19195 | Cartes de visite et étui (M. Angus McPhee)

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Cartes de visite et étui (M. Angus McPhee)
1900-1910, 20e siècle
8.5 x 4.4 cm
Don de Miss Mabel Molson
M19195
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Étui (40)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Pour les gens de l'époque victorienne, l'échange de cartes de visite constitue un rituel important. La carte est une façon de lancer des invitations et d'y répondre, de transmettre des voeux et de garder le contact en communiquant les changements d'adresse.

La carte de visite est soumise à des règles d'étiquette très complexes mais très bien comprises de tous ceux qui s'y conforment. On laisse toujours sa carte de visite en personne, et le plus souvent, se sont les femmes qui s'en chargent. Puisque les épouses font leur tournée sans leur mari, elles laissent la carte de ce dernier dans les résidences où elles sont allées. Si la dame de la maison est présente, l'invitée laisse deux des cartes de son époux, une pour la dame à qui elle a rendu visite et l'autre pour son mari. Si la dame à qui elle désire rendre visite est absente, la femme laisse trois cartes : la sienne et deux des cartes de son mari, seule sa propre carte étant destinée à la dame de la maison.

Un homme qui désirait rencontrer une dame lui faisait porter sa carte. Si le sentiment n'était pas partagé, la carte restait sans réponse.

  • Quoi

    L'étui est en cuir de veau brun doublé de cuir bleu. Le nom du magasin y a été imprimé en relief. Il s'agit de C. Asprey, une excellente boutique de Londres, réputée pour la qualité de ses bijoux et de ses accessoires.

  • Les plateaux à cartes de visite étaient placés dans le hall d'entrée des résidences victoriennes afin que les visiteurs puissent y déposer leurs cartes.

  • Quand

    On laissait sa carte durant les heures de visite, habituellement entre 15 et 17 heures. C'est la femme qui était en charge des obligations sociales de la famille.

  • Qui

    Un certain A.C. McPhee est inscrit dans le Lovell's Montreal Directory de 1911-1912 à titre de chef de publicité du Montreal Witness, résidant au 325 Grosvenor, à Westmount.