M18999 | Machine à coudre

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Machine à coudre
Wheeler & Wilson
1871, 19e siècle
61 x 41 x 85 cm
Don de Mrs. L.Dean
M18999
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Machine à coudre (2)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Le numéro de série de cette machine, qui permet de la dater de 1871, précise qu'il s'agit de la 563 552e du genre depuis le début de la production.

Mise au point au milieu du XIXe siècle, la machine à coudre devient rapidement populaire et est alors produite en masse. Son utilisation est largement liée à l'industrie de la confection, qui emploie un cinquième de la main-d'oeuvre manufacturière montréalaise en 1871. Les femmes et les enfants occupent près de 80 % des emplois de ce secteur.

La fabrication des vêtements repose alors sur un système de travail à domicile, le « système de manufacture dispersée » ou sweating system. Caractérisé par une abondante main-d'oeuvre féminine bon marché, semi-qualifiée et principalement rurale, le travail de couture est payé à la pièce. Dans les années 1890, une couturière gagne environ 2,50 $ par semaine pour 60 heures de travail. Cet apport est souvent essentiel à la survie des familles ouvrières, mais l'investissement dans un « moulin à coudre » est risqué lorsque les salaires ne sont pas réguliers.

  • Quoi

    Le mécanisme de cette machine compacte est très simple : quatre parties mobiles sont entraînées par un pédalier et un jeu de courroies.

  • Produite aux États-Unis, la marque Wheeler & Wilson a été jusqu'à la fin des années 1860 la plus importante du marché.

  • Quand

    Ce type de machine coûtait plus de 100 $US dans les années 1850. Dans les années 1870, on trouvait des modèles au tiers de ce prix.

  • Qui

    Cette annonce de Wheeler & Wilson ciblait clairement son public : « Plusieurs familles de Montréal leur doivent leur pain quotidien. Nous les vendons à la classe ouvrière à des conditions très faciles ».