M18510 | Plateau à cartes de visite

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Plateau à cartes de visite
Anonyme - Anonymous
Forêts de l'Est
Autochtone: Huron-Wendat
1840-1860, 19e siècle
6.5 x 21.3 x 25 cm
Don de la succession de Miss J. J. MacFarlane
M18510
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Plateau (28)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Au 19e siècle, les Huronnes-Wendates excellaient dans l'art de la teinture traditionnelle. Aujourd'hui encore, les couleurs des objets décorés de piquants de porc-épic et brodés de poils d'orignal teints naturellement ont conservé leur éclat, comme en témoigne ce plateau en écorce de bouleau magnifiquement décoré à la mode de l'époque qui servait à recevoir les cartes de visite.

Selon deux artisanes, Marie-Paule Gros-Louis et Manon Sioui, pour obtenir une teinture brunâtre, les Huronnes-Wendates se servent de l'écorce de noyer. L'écorce d'aulne donnera une teinte noir-mauve, tandis que l'écorce d'érable à laquelle on aura ajouté du sulfate de fer (en guise de « mordant ») donnera une teinte noire bleutée. De même, la couleur jaune est obtenue grâce à la verge d'or ou la rafale de myrica.

  • Quoi

    Ce genre de plateau était placé sur une table dans le hall d'une élégante résidence. La coutume d'offrir et de recevoir des cartes de visite est devenue très répandue au milieu des années 1800. La personne pouvait signifier la raison de sa visite simplement en repliant un des coins de la carte qu'elle déposait dans un plateau, une assiette ou tout autre récipient destiné à cette fin.

  • Ce genre de plateau pour cartes de visite était placé dans le hall des maisons des gens aisés.

  • Quand

    La mode victorienne de l'époque a influencé les Huronnes-Wendates, comme en témoigne ce plateau réalisé entre 1840 et 1860, au milieu du 19e siècle.

  • Qui

    Ciblant la coutume populaire des cartes de visite de la période victorienne, ces plateaux sont devenus une des spécialités des femmes huronnes-wendates de Wendake.