M18508 | Pelote à épingles

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Pelote à épingles
Anonyme - Anonymous
Forêts de l'Est
Autochtone : Huron-Wendat ou Malécite
1865-1900, 19e siècle
4.7 x 6.7 x 10 cm
Don de la succession de Miss J. J. MacFarlane
M18508
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Pelote à épingles (12)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Les pelotes à épingles sont fabriquées par plusieurs nations autochtones et se présentent sous différentes formes. D'autres menus objets pour la couture tels que des étuis à aiguilles perlés et des porte-ciseaux sont confectionnés en écorce de bouleau et richement décorés avec de la broderie en poil d'orignal. Même les Ursulines s'adonnent à ce genre d'artisanat que l'on désigne sous le nom de convent work.

Les différentes versions iroquoiennes de la pelote à épingles, fabriquées à partir d'étoffe ou de velours, plaisent aux goûts victoriens de l'époque. Les Huronnes-Wendates sont également réputées pour la fabrication de paniers de couture (en écorce et brodés). La vannerie de frêne fait également partie des spécialités des femmes de Wendake.

  • Quoi

    Les pelotes à épingles garnissent les paniers de couture des dames depuis fort longtemps. À l'époque victorienne, il y en avait de différentes formes et grosseurs. Le travail de broderie était parfois très élaboré. Ces objets utilitaires et parfois très décoratifs étaient pratiquement à la portée de toutes les bourses.

  • Ces objets destinés aux touristes étaient vendus dans les grands centres urbains et les endroits touristiques comme la communauté huronne-wendate, en banlieue de Québec, une destination prisée des touristes depuis le 18e siècle. Les Iroquois vendaient des objets perlés dans leurs villages et dans des lieux touristiques avoisinants, le plus célèbre étant celui des chutes Niagara.

  • Quand

    Cette pelote à épingles date de la deuxième moitié du 19e siècle, mais les pelotes étaient aussi confectionnées et vendues au début du 20e siècle, tout comme les objets d'artisanat que produisaient les Iroquois afin des les vendre aux chutes Niagara.

  • Qui

    Les femmes iroquoises confectionnaient des pelotes à épingles de toutes les formes. Les Huronnes-Wendates ont aussi fabriqué ces objets utilitaires. Certaines pelotes ressemblaient même à des coussins et avaient une fonction davantage décorative.