M17976.1-2 | Pantoufles

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Pantoufles
Vers 1860, 19e siècle
6 x 8.5 x 27.5 cm
Don de Miss Mabel Molson
M17976.1-2
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Pantoufles (14)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Le travail d'aiguille le plus en vogue au cours de la période victorienne est la broderie de laine de Berlin. En faisant toujours le même point et en suivant un diagramme en couleurs, il est facile de remplir un canevas avec des fils de laine; il n'est pas nécessaire de savoir faire des broderies de fantaisie. Le point berlinois est extrêmement populaire au Canada en raison du nombre illimité de couleurs et de patrons offerts. Comme il résiste bien à l'usure, on l'emploie pour décorer les fauteuils, les tabourets de pied, les canapés, les cantonnières et même les bretelles et les pantoufles pour hommes. Soudain, le travail d'aiguille rencontre un marché de masse. Les femmes se découvrent un créneau dans la création et la production commerciale. Fabricants et technique entrent dans le monde des femmes.

  • Quoi

    Les pantoufles en broderie de laine de Berlin constituent un bon cadeau pour hommes. Elles se portent à la maison et indiquent que quelqu'un se soucie du confort de leur propriétaire.

  • Ces pantoufles ont été fabriquées au Québec. Des patrons similaires sont offerts dans les revues féminines ladies' journals, envoyées sur abonnement partout au Canada.

  • Quand

    Les couleurs brillantes sont obtenues grâce aux premières teintures synthétiques, entre autres à l'aniline. Ainsi, on peut dire que ces pantoufles ont été faites après 1856.

  • Qui

    Les femmes ne signent généralement pas leurs broderies domestiques, peu importe le temps et l'effort qu'elles y ont consacrés.