M15891 | Casse-tête (massue à tête sphérique)

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Casse-tête (massue à tête sphérique)
Anonyme - Anonymous
Forêts de l'Est
Autochtone : Anishinaabe?
1800-1840, 19e siècle
12.6 x 7.3 x 59 cm
Don de la Natural History Society of Montreal
M15891
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Massue (7)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire
Voir les commentaires (1)

Clefs pour l'histoire

Fabriquée à partir d'un noeud de souche, la massue de guerre à tête sphérique était l'une des principales armes utilisées par les autochtones des Forêts de l'Est et des régions avoisinantes. Des êtres cosmologiques ont été gravés sur le manche de cette massue, soit deux oiseaux-tonnerre d'un côté et une panthère sous-marine de l'autre. D'autres lignes incisées pourraient représenter les exploits du guerrier au combat.

Les guerriers autochtones des Forêts de l'Est puisaient leur pouvoir et leurs compétences dans une compréhension particulière de l'univers et des forces qui y sont à l'oeuvre. Selon cette cosmologie, l'univers est constitué de trois mondes parallèles. La terre est au centre, une grande île flottant sur un lac immense. En dessous se trouve le monde souterrain, dominé par de puissants manitos ou esprits qui contrôlent les plantes et les animaux terrestres et aquatiques. Les plus importants de ces manitos sont les panthères sous-marines (appelées Misshipeshu en ojibwa), des êtres félins à tête cornue et à longue queue. Au-dessus de la terre s'étend le dôme du ciel et le monde céleste. Ce royaume est dominé par des esprits tout aussi puissants, les oiseaux-tonnerre. Une personne désirant être conseillée pouvait invoquer l'animal associé à son clan, ou son dodem, mot ojibwa désignant un esprit bienveillant.

  • Quoi

    Voici une massue de guerre à tête sphérique qui a été fabriquée dans le noeud d'un petit feuillu, probablement un érable. Des motifs cosmologiques y ont été gravés, soit une panthère sous-marine et deux oiseaux-tonnerre, qui avaient pour fonction de mettre le guerrier en communication avec les puissantes forces surnaturelles.

  • Nous ignorons la région exacte où cette massue a été fabriquée. Par contre, nous savons que les peuples autochtones des régions des Forêts de l'Est et des Grands Lacs fabriquaient et utilisaient des massues de guerre semblables à celle-ci.

  • Quand

    Avant d'entrer dans la collection du Musée McCord, cette massue appartenait à la Natural History Society of Montreal, une société fondée en 1827 et dissoute en 1925. D'après son style, cette massue date fort probablement du début au milieu du 19e siècle. Les autochtones ont continué à fabriquer et à utiliser des massues à tête sphérique longtemps après l'introduction des armes à feu par les Européens.

  • Qui

    Selon des notes provenant du catalogue original, la massue a été achetée en 1838 à un guerrier du nom de Shawanabee. Celui-ci avait combattu aux côtés de son chef Tecumseh à la bataille de Thames, et il est mort sur l'île Walpole en 1851.