M14327 | Billet pour assister à l'inauguration de l'Exposition industrielle de Montréal par S. A. R. le prince de Galles, 1860

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Estampe
Billet pour assister à l'inauguration de l'Exposition industrielle de Montréal par S. A. R. le prince de Galles, 1860
1860, 19e siècle
Don de Mrs. Allan W. Strong
M14327
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  divers (2917) , Estampe (6570)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire
Voir les commentaires (1)

Clefs pour l'histoire

En 1860, sa majesté le prince Albert entreprend une visite royale de l'Amérique du Nord britannique et des États-Unis. L'ensemble de la population de Montréal est en alerte. Les gens se rassemblent pour voir et être vus. Les tailleurs et les couturières sont mis à contribution. Les photographes sont prêts. Les journaux commentent chaque pas du jeune prince, entre dîners privés, bals et spectacles publics. De nombreuses femmes de la classe moyenne assistent à ces événements, rendus respectables par leur association avec la royauté. L'inauguration du palais de Cristal de Montréal constitue l'un des points forts de cette visite.

Ce billet donne accès à l'Exposition de produits agricoles et industriels de l'Amérique du Nord britannique. Les feux d'artifice soulignant l'achèvement du pont Victoria ont aussi attiré les foules.

  • Quoi

    Ce billet donne l'occasion d'assister à l'inauguration du palais de Cristal de Montréal, de l'architecte John Williams Hopkins.

  • Le palais de Cristal est construit à Montréal en 1860. Il est démantelé en 1878 et déménagé sur l'avenue du Parc. Il est détruit par un incendie en 1896.

  • Quand

    C'est en 1860 que le Conseil des arts et de l'industrie termine la construction du palais de Cristal de Montréal.

  • Qui

    Le bâtiment est inspiré du Crystal Palace de John Paxton, érigé à Londres en 1851. Le Crystal Palace de la Grande Exposition de Londres se voulait une célébration des arts et de l'industrie britanniques.